ENCORE LA COLONISATION A JERUSALEM EST

Publié le par Adriana EVANGELIZT

L'article ci-dessous pour bien montrer comment les sionistes envers et contre tout continue leurs vols et leurs spolliations. Et juste pour rire... "la commission pour la préservation des sites historiques de la mairie de Jérusalem" a donné son aval pour la destruction d'un hôtel vieux de plus d'un siècle mais qui a été acquis en 1985 par un juif américain millionnaire. Voyez un peu le tour de passe-passe... à qui a-t-il acheté l'hôtel, le millionnaire ? Et surtout pour qui ? En tout cas, lui ne vit pas en Palestine donc on se demande bien pourquoi il a acheté l'hôtel ? La chaîne sioniste est infinie. Tous les millionnaires chrétiens devraient faire la même chose. Acheter des terres en Israël pour les vendre aux palestiniens. Mais y'a un hic... en Israël, ils ne vendent ni aux chrétiens catholiques ni aux musulmans. Par contre, il est tout à fait normal qu'en Palestine, des judaïques achètent à on ne sait qui des terres qui ne sont pas israélites. Ca, c'est fort. D'autant que la "commission pour la préservation des sites historiques" est bien sûr de mèche avec les sionistes. Un site de plus de cent ans ne serait-il pas historique ? Ils se permettent de vendre les sites historiques palestiniens et eux, cherchent par contre des sites historiques hébreux qui n'existent pas en Palestine. Vrai Dieu, dans quel monde vivons-nous ? Nous sommes dégoutés par tant de rapacité. Beurk !

 



CONSTRUCTION D’UN NOUVEAU QUARTIER JUIF ANNONCEE A JERUSALEM EST

Un projet de construction d’un quartier juif de 90 logements dans le quartier arabe de Cheikh Jarrah à Jérusalem-est a obtenu la première des autorisations nécessaires à son lancement, a indiqué vendredi un hebdomadaire israélien. C’est l’escalade au grand jour des provocations et des violations du droit international, par le gouvernement israélien que nos dirigeants politiques ne cessent d’encenser. (ci-dessous la dépêche AFP)

"La commission pour la préservation des sites historiques de la mairie de Jérusalem a donné son aval à la destruction de l’hôtel Shepherd vieux de plus d’un siècle et qui a été acquis en 1985 par le millionnaire juif américain Irwin Moskowitz, a précisé l’hebdomadaire "Bonus" qui fait partie du groupe de presse du quotidien Yédiot Aharonot.

Irwin Moskowitz est un des principaux bailleurs de fonds d’organisations d’extrême-droite qui se sont fixées comme objectif de "judaïser" les quartiers arabes de Jérusalem-est conquise et annexée par Israël en 1967.

"Bonus" en citant des membres du conseil municipal de Jérusalem précise que le projet peut désormais avancer et être soumis pour une approbation finale à la commission de la construction et de la planification de la municipalité. Le quotidien Haaretz a pour sa part précisé que la construction d’un nouveau quartier permettra de relier différents quartiers juifs de Jérusalem. Le plan prévoit la construction d’un bâtiment de six à huit étages ainsi que d’une synagogue et d’un jardin d’enfants.

Le bâtiment où se trouve l’hôtel Shepherd appartenait à l’origine au grand Mufti de Jérusalem Hadj Amin al-Husseini. Il a ensuite servi d’hôtel à partir de 1945 avant de devenir après la guerre de juin 1967 et la conquête de Jérusalem-est par Israël, le quartier général des gardes-frontières.

Yossef Alalo, conseiller municipal au nom du Meretz, un mouvement d’opposition de gauche cité par les journaux, a estimé que ce projet de nouveau quartier constitue une "provocation" vis-à-vis de la population palestinienne. Irwin Moskowitz, qui a financé dans le passé la construction d’un autre quartier juif dans la partie arabe de la ville à Ras al-Amoud, a également acheté des lots de terrain à Abou Dis situé dans les faubourgs de Jérusalem-est. Selon le Haaretz, il pourrait être également celui qui a financé l’achat ces derniers mois de deux hôtels près de la porte de Jaffa dans la vieille ville de Jérusalem auprès de l’église orthodoxe grecque.

Le patriarche grec-orthodoxe de Jérusalem Irénéos 1er a été destitué en mai par le Saint-Synode de cette église à la suite du scandale provoqué par cette transaction. A sa place a été élu le 22 août Théofilos III. La Grèce a reconnu la destitution d’Irénéos 1er, ainsi que l’Autorité palestinienne et la Jordanie. En revanche, Israël n’a jusqu’à présent pas pris acte de sa destitution.

Israël a déclaré l’ensemble de Jérusalem capitale éternelle de l’Etat hébreu, une mesure qui n’est pas reconnue par la communauté internationale. Quelque 200.000 Israéliens sont installés à Jérusalem-est. Les Palestiniens pour leur part, ambitionnent de faire de Jérusalem-est la capitale de l’Etat qu’ils appellent de leurs voeux."

Sources : EUROPALESTINE

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans OCCUPATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article