Les Palestiniens veulent un gel total des colonies

Publié le par Adriana Evangelizt

Vous allez apercevoir des anomalies dans la publication de nos articles, Over Blog nous a passé en V2 et c'est le gros Binzzzzzzzzz....



Les Palestiniens veulent un gel total des colonies

 


par Wafa Amr

RAMALLAH, Cisjordanie (Reuters) - Les dirigeants palestiniens ont annoncé samedi avoir avisé les Etats-Unis qu'ils n'accepteraient rien moins qu'un gel total des activités de colonisation d'Israël en prélude à la conférence de paix prévue fin novembre à Annapolis, dans le Maryland.

De source autorisée israélienne, on indiquait la veille que le premier ministre Ehud Olmert annoncerait lundi prochain un gel partiel des colonies ainsi que la libération de 400 des 2.000 détenus dont les Palestiniens réclament l'élargissement, en signe de bonne volonté avant la conférence.

De source diplomatique occidentale, on croit savoir qu'Olmert résiste aux fortes pressions américaines et arabes pour qu'il aille au-delà d'un gel partiel, parce qu'il veut en exclure les colonies de Cisjordanie dont il souhaite le maintien dans le cadre d'un éventuel accord de paix.

Le négociateur palestinien Saëb Erekat a déclaré avoir écrit vendredi au gouvernement américain pour lui rappeler qu'Israël était tenu de suspendre "toutes les activités de colonisation", y compris l'extension des implantations existantes, aux termes de la "feuille de route" pour la paix que les deux camps ont accepté en 2003.

AMADOUER RYAD

Il n'a pas précisé ce que les Palestiniens feraient si cette demande n'était pas satisfaite. La balle est dans le camp des Etats-Unis et des autres grandes puissances, chargées tacitement de rappeler Israël au respect des obligations édictées par la feuille de route.

Quelque 270.000 colons juifs vivent parmi 2,5 millions de Palestiniens en Cisjordanie. La Cour internationale de justice a qualifié d'illégales les colonies sises sur des territoires pris par Israël aux Palestiniens lors de la guerre de 1967.

Olmert s'est entretenu samedi avec plusieurs de ses collaborateurs de retour des Etats-Unis où ils ont tenté de trouver avec l'administration de George Bush un compromis sur la question des colonies en prévision de la conférence d'Annapolis, a-t-on appris de source autorisée israélienne.

Geler la construction de colonies pourrait encourager des Etats arabes influents tels que l'Arabie saoudite à participer à la conférence d'Annapolis. Les Saoudiens devraient prendre position après une réunion le 22 novembre des ministres des Affaires étrangères arabes, ont indiqué des responsables palestiniens.

Selon des responsables palestiniens, la conférence d'Annapolis débutera le 26 novembre. La session principale aurait lieu le jour suivant, d'après des responsables israéliens.

On ignore encore comment un éventuel accord pourra être appliqué alors que les territoires palestiniens sont divisés entre la bande de Gaza, dont le Hamas a pris le contrôle en juin, et la Cisjordanie contrôlée par le Fatah du président palestinien Mahmoud Abbas.

Sources
Challenges

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LA COLONISATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article