Les Juifs et l’holocauste à Gaza

Publié le par Adriana Evangelizt

Ne mêlez pas tous les juifs à cette abomination. Peut-on dire que les assassins qui exterminent les Palestiniens depuis soixante ans sont des juifs ? Pour nous ils sont sionistes avant tout. Ils sont notre honte. Notre fardeau. Notre croix. Ils sont tout ce que nous ne voulons pas être. Ils sont contre la Paix et sans honneur. Des voleurs. Des usurpateurs. Mais ils n'échapperont pas à la grande Catastrophe qui se prépare. La Terre va bientôt basculer de 180° et ça, peu de gens le savent. Bien sûr toute l'humanité sera détruite mais ce qui nous soulage, c'est que le Sionisme ne fera pas partie du Nouveau-Monde. Il n'y a que cela qui peut nous en débarrasser.

 

Les Juifs et l’holocauste à Gaza


Par Khaled Amayreh

 

Ce n'est pas une guerre. Qualifier de guerre l'actuelle attaque israélienne contre Gaza est une fornication des mots. Les guerres se déroulent entre des armées et des Etats.
Ce qui se passe à Gaza est en fait un déchainement impitoyable et sauvage de meurtres et de terrorisme mené par une armée du type Wehrmacht contre une population assiégée et affamée qui veut seulement survivre et être libre, comme les Juifs sous l'occupation nazie de l'Europe.

























En juin 1942, en représailles à l'assassinat du commandant nazi Reinhard Heydrich, les Allemands se sont engagés dans un déchaînement de violence meurtrière de terreur dans toute la Tchécoslovaquie.

Le petit village tchèque de Lidice a le plus souffert de la vengeance allemande : Les SS ont tué tous les hommes, déporté toutes les femmes et les enfants et le village a été rasé.

En mars 1944, trente-trois soldats allemands ont été tués par des membres de la résistance italienne qui ont déclenché une bombe à proximité d'une colonne de troupes allemandes qui marchaient sur la via Rasella, à Rome.

Adolph Hitler, furieux, a ordonné que dans les 24 heures suivantes, dix Italiens devaient être tués pour chaque soldat allemand mort.

Herbert Kappler, le commandant allemand de la région, a rapidement dressé une liste de 320 civils qui devaient être assassinés en représailles. Le 24 mars, les victimes ont été emmenées dans les grottes Ardéatines où elles ont été exécutées par les SS.

De nombreuses autres «opérations de pacification» avaient été menées par l’armée nazie contre les civils dans toute l'Europe occupée par les Nazis, au cours desquelles des hommes, des femmes et des enfants ont été sauvagement assassinés pour venger la mort de soldats de l'occupation allemande par les combattants de la résistance.

Alors, quelle est la différence entre ces atrocités nazies et ce qu’Israël, la «seule démocratie au Moyen-Orient» fait dans la bande de Gaza, où «l'armée la plus morale au monde" assassine des bébés de six mois ?

Je sais que beaucoup de juifs, surtout des juifs sionistes, ont développé un réflexe défensif presque instinctif à toute comparaison entre Israël et l'Allemagne nazie. Cependant, la vérité doit être proclamée à haute voix, peu importe la colère des Sionistes.

Israël prétend que ce n'est pas un meurtre délibéré de civils innocents. Mais c’est un énorme mensonge obscène, et la plupart des Israéliens le savent. Des erreurs peuvent arriver parfois, mais lorsque des massacres sauvages d’enfants ont lieu quotidiennement, cela signifie que c’est politique.

De plus, lorsqu’il y a de nombreuses victimes, surtout des victimes innocentes, comme à Gaza, même l’intention est sans importance.

En fin de compte, tuer sciemment est un meurtre délibéré, peu importe les tergiversations et les jongleries verbales.

Ainsi, les Juifs du monde entier, notamment ceux qui soutiennent Israël, doivent être prêts à reconnaître que ce que fait leur merveilleux Etat aux Palestiniens sans défense est un véritable holocauste, ou au moins un holocauste en devenir.

Comment toute personne honnête pourrait décrire ces images fantasmagoriques qui nous viennent de Gaza et qui hantent la conscience de chaque être humain?

Certes, Israël n'a pas installé de chambres à gaz à Beit Hanoun et à Khan Younis ou à Rafah. Mais nous avons des F-16 qui arrosent de bombes et sèment la mort parmi les enfants et les femmes et les civils innocents endormis.

Si les Juifs qui soutiennent cette entité satanique ne sont pas prêts à appeler les choses par leur nom et à reconnaître un holocauste en tant qu’holocauste, alors ils devraient être considérés comme complices actifs dans ce déchaînement aveugle de violence, de meurtre et de terreur.

Ce n'est pas une guerre. Qualifier de guerre l'actuelle attaque israélienne contre Gaza est une fornication des mots. Les guerres se déroulent entre des armées et des Etats.

Ce qui se passe à Gaza est en fait un déchainement impitoyable et sauvage de meurtres et de terrorisme mené par une armée du type Wehrmacht contre une population assiégée et affamée qui veut seulement survivre et être libre, comme les Juifs sous l'occupation nazie de l'Europe.

En effet, quand Israël tue une centaine de Palestiniens, pour la plupart des civils innocents, pour chaque Israélien tué, il y a un nom pour cela, c’est un massacre.

Les honnêtes gens dans le monde entier, y compris de nombreux juifs de conscience qui ne peuvent pas supporter les crimes odieux qu'Israël commet en leur nom, doivent appeler les choses par leur nom. Après tout, un holocauste n’a pas d’importance moindre lorsqu'il est perpétré par des Juifs. Il n'existe pas d’holocauste casher ou de massacres cashers.


Vilnai

Aujourd’hui, encore une fois, la décence humaine est bafouée et insultée par ce serpent terroriste, Matan Vilnaï, le vice-ministre israélien de la Défense, qui est allé jusqu'à menacer d’un holocauste les habitants de Gaza souffrant le martyr.

En s'exprimant vendredi matin sur la radio de l'armée israélienne, Vilnai a déclaré : «Plus s'intensifieront les tirs de Qassam et de roquettes à plus longue portée et plus les Palestiniens s'attireront un holocauste plus important, parce que nous nous servirons de toute notre puissance pour nous défendre".

Eh bien, si Israël pense que perpétrer un holocauste contre ses victimes à Gaza et à Rafah et Khan Younis peut être justifié, alors pourquoi blâmer Hitler pour son holocauste contre ses propres ennemis ?

Vilnaï justifierait-t’il l'holocauste ?

Je pense que les Juifs devraient comprendre que cet Etat criminel, avec son intransigeance et son bellicisme manifeste, les obligent à avoir un jugement moral. Face au Mal, et Israël est une claire incarnation du Mal, on ne peut pas rester neutre. Soit on se positionne du côté du Mal, soit on s’y oppose.

Aujourd'hui, les gens du monde entier, dont des millions de Juifs, regardent en direct sur leurs écrans de télévision le massacre pornographique dans la bande de Gaza. Et aucune déformation, mensonge ou hasbara rendra anodines les images de bébés mutilés.

Enfin, les peuples du monde entier ne seront pas trompés par la propagande des mensonges au sujet des prétendues attaques de roquettes contre les villes israéliennes, qui visent d'abord et avant tout à créer une équation artificielle entre l’extermination gratuite des habitants de Gaza et l'inconfort psychologique majeur de certains citoyens israéliens face à la chute de ces presque inoffensifs pétards tirés par quelques habitants désespérés de Gaza afin de dissuader Israël d'assassiner leurs enfants.

C'est parce que Israël sait très bien comment rétablir le calme et la paix pour la population de Gaza et les Israéliens vivant de l’autre côté de la frontière : lever le siège criminel de Gaza, permettre l’accès à la nourriture aux habitants de Gaza, leur permettre de voyager, d'exporter et d'importer, et arrêter ces massacres quotidiens.

Et ensuite, personne ne tirera de Qassam sur Israël.

Sources ISM

Posté par Adriana Evangelizt

 

Publié dans LE MARTYRE DE GAZA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article