60 ans d'enfer pour les Palestiniens

Publié le par Adriana Evangelizt




L'état hébreu célèbre l'anniversaire de sa création


60 ans d'enfer pour les Palestiniens


Par Abdelkamel K.




En décidant le partage de la Palestine en mai 1948 pour la création d’Israël, les Occidentaux ont plongé le peuple palestinien dans un enfer qui dure maintenant depuis six décennies sans que nul s’en émeuve du côté de Washington, de Londres ou de Paris, dont le soutien à l’Etat hébreu conforte celui-ci dans ses crimes et boucheries au quotidien.

Il ne se passe pas une journée sans que les agences de presse rapportent des agressions de l’armée israélienne contre le peuple palestinien, qui confirment la politique de la terreur adoptée par Israël depuis mai 1948 pour assurer son existence.

Fort du soutien en tout genre des puissances occidentales, qui l’ont armé jusqu’au dent et lui permettant même la détention d’un impressionnant arsenal nucléaire, l’État hébreu a transformé la région en une poudrière. Outre l’occupation par la force de terres arabes, dont certaines le demeurent toujours à l’instar du Golan syrien, Israël en a fait voir de toutes les couleurs aux Palestiniens.

Leur résistance avec des moyens rudimentaires a accentué l’acharnement des Moshé Dayan, ArielSharon et autre Shaul Mofaz dans leur sale besogne d’extermination. Pis, les résistants palestiniens se voient même étiquetés de “terroristes” par la propagande sioniste avec le concours des services des renseignements occidentaux. L’armée israélienne n’est en fait qu’une machine à tuer, ayant à son actif un nombre édifiant de carnages contre le peuple palestinien, dont les plus célèbres sont ceux de Deir Yassine en avril 1948, de Kafr Kassem en octobre 1956, sans oublier les boucheries de Sabra et Chatilla à Beyrouth sous les ordres de Sharon. Outre les massacres, les prisons israéliennes regorgent de détenus palestiniens, dont le nombre s’élève à 11 000 environs. Par ailleurs, non satisfaits d’avoir fait de 760 000 Palestiniens des réfugiés en 1948 après la spoliation de leurs terres et de leur expulsion vers les pays limitrophes que sont le Liban, la Jordanie, la Syrie et l’Égypte en particulier, Israël s’est attelé à en exiler des milliers d’autres afin de pouvoir s’approprier davantage de terres. Au lendemain de sa victoire militaire en 1967, l’État hébreu s’est lancé dans sa politique de colonisation des terres palestiniennes à Gaza, en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, au nom de la “sécurité”. Les occupations se sont multipliées avec l’arrivée de la droite israélienne au pouvoir en 1977 et par la crise du logement. De nombreuses facilités sont accordées aux colons : subventions au logement, réductions d’impôts, prêts à faible intérêt, sans se soucier des conséquences que cela engendrait pour les Palestiniens.

Recourant à des lois datant du mandat britannique ou de l’empire ottoman, les Israéliens se sont appropriés plus des deux tiers des terres disponibles de Cisjordanie et plus de 40% de la bande de Gaza. La Fondation pour la paix au Moyen-Orient, basée à Washington, estime à 400 000 le nombre de colons juifs installés dans les 200 colonies sur les territoires palestiniens. Ils sont répartis comme suit : Cisjordanie : 200 000 colons. Gaza : 6 500 colons. Jérusalem-Est : 180 000 colons. Un tiers de la superficie de Jérusalem-Est a été exproprié pour leur installation.

Le Golan : 17 000 colons contrôlent 80% du plateau. Aujourd’hui, c’est le fait accompli ! Il serait utopique d’espérer les en faire sortir.

C’est un aperçu de l’enfer dans lequel sont plongés les Palestiniens depuis qu’Israël a vu le jour, avec la complicité de la communauté internationale.

Sources : Liberté Algérie

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans palestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
60 ans, décidément les sionistes et leurs grands maîtres sont vraiment à vomir !!!<br /> <br /> Depuis que les hébreux ont vendus, en masse, leurs âmes aux grands banquiers sionistes (Rothschilds et consorts : de faux juifs, en vérité !) propriétaires illégitimes de la Federal reserve bank américaines, ce monde, notre planète est devenus une vallée de larmes en marche vers l'apocalypse !!!<br /> <br /> Consolons nous cependant car Le Divin Père a effectivement signé le décret de la fin desdits banquiers et de leurs émules et autres adorateurs du mouvement sioniste. Ils seront bientôt vaincu, sans recours, vomit par la planète elle même !!!<br /> <br /> Leurs émules et autres agents, les Sarko, Blair, Bush et consorts n'y pourront rien changer et eux-mêmes sont et seront vomis, sans recours !!!<br /> <br /> Le divin décret est signé et son exécution est toute proche !!! <br /> Vous les justes soyez rassuré, le décret du Divin père ne passera pas !!<br /> Les sionistes et leurs suppots n'auront bientôt plus droit de citer sur cette terre !!!<br /> Gloire à Dieu !!! Mort aux tyrans !!!
Répondre
S
Toi aussi tu arranges l'histoire à ta façon. A la sauce sioniste. Le fait est que dès qu'ils ont posé les pieds en Palestine, les sionistes ont pratiqué le nettoyage ethnique. Tu fais l'impasse sur ça ? Dans tous les cas, s'il n'y avait pas eu un gros tour de passe-passe avec les grands pontes sionistes et leurs alliances maçonniques, du style Balfour, ils n'auraient jamais eu cet état. Car il n'avait pas à l'avoir si l'on applique la Loi. Depuis quand occupe-t-on un pays sans demander leur avis à ceux qui y vivent ? Tu vas donc raconter tes histoires à qui tu veux, mais pas à nous. On connait mieux l'Histoire que toi. La désinformation, la manipulation, l'endoctrinement, nous y sommes complètement hermétiques. On sait ce qu'est le Sionisme et ce qu'il vaut !
Répondre
P
Effectivement le 30 novembre 1947, les Nations-Unies adoptent la résolution 181 qui prévoit le partage de la Palestine en un État juif et un État arabe. La déclaration du 14 mai 1948 annonce officiellement la naissance d'un État juif, nommé Israël.<br /> En réponse à cette déclaration les arabes de palestine entrent en guerre contre ISRAEL et cela dure depuis 60 ans, mais ils ont oubliés une chose, avant de faire la guerre ils auraient du créer un etat arabe qu'ils auraient pu appelé PALESTINE. Cela leur aurait permis de le faire reconnaitre devant par la communauté internationale et auraient sans doute modifier les choses et les guerres futures.
Répondre