1 460 nouveaux logements annoncés dans des colonies de Jérusalem-Est

Publié le par Adriana Evangelizt

Comment doit-on appeler cela ? Si ce n'est "se foutre de la gueule du monde" ? Enfin, quelle mentalité faut-il avoir pour être capable de ça ? Pour toujours prendre, prendre, prendre ? Toujours voler ? Voler et tuer pour voler. Voilà l'idéologie sioniste. Et ceux qui s'en réclament. Ils rendront bientôt tout ce qu'ils ont pris. Telle est la Loi. Ici, nous ne sommes que locataires. Le vrai propriétaire, c'est la Terre. Et comme elle est très en colère, elle va bientôt apprendre au monde qui est le Maître ici-bas. Nous on attend le moment... ça ne va pas tarder.


1 460 nouveaux logements annoncés dans des colonies de Jérusalem-Est


par Saed Bannoura - IMEMC

 

Nouvelle violation de la promesse du Premier ministre israélien, Ehud Olmert, à Annapolis en novembre 2007, qui déclarait mettre un terme à la construction de colonies.




Le ministre israélien de la Construction et du Logement, Ze’ev Boim, a annoncé vendredi qu’il autorisait la construction de 1 460 nouveaux logements dans 3 colonies israéliennes implantées sur la terre palestinienne dans Jérusalem-Est.

Cette annonce est faite juste quelques jours avant que le Premier ministre israélien ne projette de se rendre à Washington pour rendre compte des progrès du processus de paix. Après ce que l’on a appelé « le sommet d’Annapolis », qui s’est traduit par une journée d’entretiens entre Israéliens et Palestiniens dans la ville d’Annapolis, Maryland, USA, Ehud Olmert avait déclaré que toute nouvelle construction dans les colonies israéliennes devraient être approuvées par lui-même et par son ministre de la Défense. En dépit de cette promesse, les constructions se poursuivent sans relâche dans un certain nombre de colonies en Cisjordanie.

Le ministre de la Construction et du Logement, Ze’ev Boim, a déclaré lors d’une interview sur la station de radio Kol Hai, vendredi, que cette autorisation pour 1 460 nouvelles unités de logement était « un cadeau à la cité (de Jérusalem) pour le 41ème anniversaire de son émancipation ». Il fait référence à la [conquête de Jérusalem-Est par l’armée israélienne en 1967] et à la marginalisation qui en a résulté de milliers de Palestiniens qui y vivaient.

Les colonies concernées sont : Har Homa, implantée sur la terre volée aux résidents palestiniens de la municipalité de Beit Sahour, Pisgat Ze’ev, implantée sur la terre volée du village palestinien de Hizma, et Beitar Ilit, implantée sur la terre volée aux Palestiniens du sud de Jérusalem. Les nouveaux logements seront répartis à raison de 120 pour Har Homa, 600 pour Beitar Ilit et 700 pour Pisgat Ze’ev.

En avril, lorsque les permis pour ces nouveaux logements ont reçu l’approbation initiale, le journaliste israélien Uzi Benjamin écrivait dans le quotidien israélien Ha’aretz : « Il n’y a aucun doute à ce sujet : les factions ultra orthodoxes sont devenues le fer de lance de l’entreprise coloniale de l’autre côté de la Ligne verte et elles sont occupées à rivaliser entre elles pour savoir laquelle l’emportera... Olmert essaie de faire croire que sa réponse à leurs exigences ne constitue qu’une modification mineure mais, en réalité, elles dictent l’agenda concernant les colonies au-delà de la Lige verte et, de ce fait, elles ont une influence sur l’ensemble de l’arène israélo-palestinienne. »

En 2006, alors que ces trois colonies avaient été largement étendues avec l’accord du gouvernement israélien, les Palestiniens avaient demandé à Israël de cesser d’empiéter de plus en plus sur le territoire palestinien en Cisjordanie. Le négociateur palestinien Saeb Erekat avait dit à l’époque : « Le fait d’étendre les colonies est un choix pour mettre davantage d’obstacles, poser plus de problèmes et permettre plus de violence. J’espère vraiment que le nouveau gouvernement y mettra fin. » Au lieu de cela, le gouvernement d’Ehud Olmert avait annoncé un projet afin de fixer les frontières définitives pour l’Etat israélien d’ici à 2008.

Plus de 30 000 juifs orthodoxes vivent rien qu’à Beitar Ilit. Toutes les colonies israéliennes en Cisjordanie et à Jérusalem-Est constituent une violation flagrante du droit international et de la Quatrième Convention de Genève, dont Israël est signataire.

Sources Info Palestine

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LA COLONISATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article