Washington gèle ses contacts avec Israël au sujet des fermes de Chebaa pour faire pression sur Beyrouth

Publié le par Adriana Evangelizt



Washington gèle ses contacts avec Israël au sujet des fermes de Chebaa pour faire pression sur Beyrouth



 de Khalil FLEYHANE


Est-il temps pour le Liban d’entamer des négociations indirectes avec Israël ?

C’est ce que semble souhaiter l’administration américaine qui avait appelé le gouvernement libanais à entamer des négociations, ne serait-ce qu’indirectes, avec l’État hébreu. La France et l’Italie avaient également adressé des appels en ce sens à Beyrouth.

Mais face au refus catégorique du gouvernement de répondre favorablement à ces demandes, Washington a décidé de geler ses concertations avec Israël au sujet des fermes de Chebaa. Les États-Unis ont précisé qu’ils ont décidé d’adopter cette position pour protester contre la participation des hauts responsables officiels à l’accueil des anciens détenus libanais en Israël. Il semble toutefois que cette décision a pour objectif de faire pression sur Beyrouth pour qu’il accepte de négocier avec l’État hébreu, aux dires de sources diplomatiques informées.

Des sources ministérielles ont de leur côté déploré l’attitude de Washington « qui s’obstine à vouloir demander au Liban de convaincre la Syrie de prendre part à une opération de délimitation des frontières au niveau de Chebaa, en collaboration avec des topographes libanais et israéliens ». Ces sources ont ajouté que « les États-Unis campent sur cette position, alors qu’ils savent que le gouvernement est incapable de prendre ces mesures ». « Cet empressement américain prend le Liban de court, alors que le pays tente d’élaborer une déclaration ministérielle et d’entamer le dialogue national sous l’égide du président de la République », ont-elles poursuivi.

Les sources ministérielles ont enfin proposé de former une équipe de diplomates pour suivre le dossier de Chebaa, en collaboration avec les ambassadeurs et les officiers qui avaient représenté le Liban aux négociations régionales, dans les années 80.

Sources Lorient le Jour

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans ISRAEL LIBAN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article