Selon la Fondation de solidarité internationale, Israël a tué 801 Palestiniens au cours de cette année et arrêté 5.437.

Publié le par Adriana Evangelizt



Selon la Fondation de solidarité internationale, Israël a tué 801 Palestiniens au cours de cette année et arrêté 5.437.


Par Amin Abu Wardeh


801 palestiniens ont été tués par Israël entre juin 2007 et juin 2008 d'après un rapport publié par les avocats Imad Salah al-Din et Sameer Ahmed al-Tubasi de l'International Solidarity Foundation for Human Rights.

Le rapport documente également les assassinats de journalistes et les violations contre les sanctuaires, les organismes de bienfaisance et les coopératives palestiniennes, advenues notamment durant ce dernier mois dans la ville de Naplouse.

Parmi les 801 Palestiniens tués par les Israéliens, on compte 107 enfants et 33 femmes.

5.437 Palestiniens ont été arrêtés dans cette année, dont beaucoup sont actuellement détenus dans des centres de détention administrative.

Dans les prisons israéliennes il y a actuellement plus de 11.000 détenus.

Les actions israéliennes contre les journalistes comprennent leur détention, la mise à mort, les blessures et la fermeture des agences de presse locales. 58 journalistes ont été agressés en un an, en violation du droit international et des conventions de Genève.

Le droit international appelle également à protéger le caractère sacré des lieux saints et à préserver la culture et le patrimoine de tous les pays. Par contre, Israël a continué à violer des zones sacrées aux Palestiniens, y compris la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem. Les forces israéliennes ont attaqué plus de 88 sanctuaires palestiniens dans cette année.

Divers organismes de bienfaisance palestiniennes et des ONG offrent des services de santé et de soutien social dans la région. Plus de 58 attaques ont eu lieu sur ces institutions, dont le matériel a été confisqué, qui ont été forcées à fermer.

L'International Solidarity Foundation for Human Rights a également documenté plus de 608 check-point israéliens en Cisjordanie, qui provoquent des conséquences dévastatrices pour la vie des Palestiniens.

L'ISF insiste donc sur :

- La nécessité d'une pression internationale sur Israël, pour qu'il respecte ses obligations, conformément au droit international.

- Le fait que Israël ne peut pas justifier ses divers crimes contre les Palestiniens en raison de "mesures de sécurité"

- La fin de l'occupation de la Palestine pourrait bien aboutir à la sécurité, la paix et la stabilité pour tous.

- La nécessité de la poursuite de chaque israélien responsable de crimes contre les Palestiniens.

Sources
ISM

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article