Les brigands israéliens essaient de faire main basse sur Naplouse

Publié le par Adriana Evangelizt



Les brigands israéliens essaient de faire main basse sur Naplouse





Palestine Monitor fait une description détaillée de la mise à sac et des vols de l’armée israélienne dans le centre commercial de Naplouse.

Naplouse assiégé par les israéliens : Le Centre commercial doit-il tomber ?

Le centre commercial de la ville, les écoles, les organisations caritatives, les orphelinats, les centres médicaux, les media, les mosquées... Depuis le 7 juillet, les forces israéliennes ont entamé une nouvelle campagne pour assiéger la ville de Naplouse, avec raids et mises à sac d’un certain nombre d’organisations populaires pour pouvoir ensuite fermer des organisations supposées affiliées au Hamas. Après plus de sept ans de siège, la ville de Naplouse, au nord de la Cisjordanie, fait face à une nouvelle série d’agressions arbitraires.

La gigantesque campagne contre les organisations charitables et autres a commencé le 7 juillet quand les forces israéliennes ont fermé six organisations charitables après avoir mis à sac leurs bureaux et confisqué ordinateurs, documents, équipements ainsi que l’argent liquide. Selon l’agence de presse de Ma’an, dans l’un des dispensaires de Naplouse saccagé « Les soldats israéliens ont détruit tout le contenu du dispensaire et volé l’équivalent de 5000 dollars US dans la réserve du centre médical ». Mais au delà de l’agression matérielle, les associations attaquées se sont vu imposer une fermeture arbitraire de deux ou trois ans, selon les cas.

Les israéliens n’ont pas seulement visé les organisations charitables : 6 mosquées, le conseil municipal de la ville, ainsi que des centres de soins, des consultations médicales, des écoles et des associations de media ont été attaqués et dévastés pendant plus d’une semaine. Partout, les ordinateurs, les documents et l’argent liquide ont été confisqués.

Les attaques israéliennes affectent toute la communauté. La plupart des propriétaires des lieux détruits ont publié des communiqués soulignant que certains de des lieux incriminés avaient été fondés bien des années avant la création du Hamas.

Ces attaques ne sont pas une première dans la politique de blocus d’Israël. C’est arrivé à Hébron et Qalqilya avant Naplouse. Selon le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), les forces israéliennes ont fermé plus de 50 associations charitables au cours des deux dernières années. Mais maintenant et depuis plus de 9 jours consécutifs, l’armée d’occupation a concentré ses efforts sur la ville de Naplouse.

La ville subit déjà « un traitement spécial » avec l’encerclement par tout un réseau de checkpoints qui coupent la ville des autres centres palestiniens, avec les incursions militaires nocturnes, toutes les nuits depuis sept ans, qui imposent de facto un couvre-feu informel à 135 000 citoyens.

Mais depuis la semaine dernière, les forces israéliennes ont décidé de frapper encore plus fort : selon des sources de la sécurité palestinienne, 120 véhicules militaires israéliens ont pris Naplouse d’assaut ce premier lundi, de nuit, pour attaquer les associations palestiniennes « suspectes » de la ville.

Fermeture du centre commercial et atteintes aux propriétés privées des citoyens :

En plein cœur de Naplouse, à une courte distance de la vieille ville où les séquelles des derniers combats sont encore présents – il y a le centre commercial de la ville, un complexe moderne de 5 étages de quelques 50 boutiques et bureaux particuliers, appartenant tous à des propriétaires privés. Mais pour Israël, les boutiques et les entreprises installées ici financent le Hamas et « encouragent » le terrorisme, accusation basée sur le présupposé que le directeur administratif du Centre commercial, Adli Yayish, est affilié au Hamas.

Le centre commercial a été dévasté deux nuits durant la semaine dernière, les troupes israéliennes confisquant documents et matériels, posant les scellés sur certaines boutiques. Un commandant de l’armée israélienne a collé des avis de fermeture sur les fenêtres, indiquant que « quiconque serait trouvé dans ce centre commercial serait considéré comme travaillant pour le compte du Hamas et se mettrait lui-même et ses bien en danger ». Cet ordre hautement arbitraire prendra effet le 15 août, ne laissant qu’un mois aux 70 propriétaires de magasin pour déménager leurs affaires et se débrouiller avec la sommation israélienne.

De plus, le commandant israélien a mentionné que la propriété du Centre commercial sera transférée aux autorités israéliennes dès le 18 août. Un vol pur et simple des gens de Naplouse, défiant sans vergogne le droit à la propriété garanti par la déclaration universelle des droits de l’homme.

Dar El Amal, une compagnie d’investissement située au premier étage, a été saccagée il y a cinq jours par l’armée israélienne qui y a mis les scellés. Deux autres magasins vidés ont été bouchés par d’énormes barres métalliques pour empêcher quiconque de les louer et d’ouvrir un nouveau commerce. L’un d’entre eux avait été récemment acheté 70.000 dollars par un propriétaire privé qui ne pourra plus tirer aucun bénéfice de son achat.

Source : Palestine Monitor - 17 juillet 2008

(Traduit par Carole SANDREL)

CAPJPO-EuroPalestine

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article