Tensions et menaces sur le Hamas

Publié le par Adriana Evangelizt

Tous les hommes naissent libres et égaux... méditez là-dessus les chefs occidentaux... méditez. Méditez sur cet énorme mensonge que vous avez pondu un jour en sachant très bien que ce n'était pas vrai. Tous les hommes naissent libres et égaux... surtout en Palestine. On s'en rend compte tous les jours. Ou en Irak. Ou en Tchétchénie. Ou au Rwanda. Ou même aux Etats-Unis et en France. Tous les hommes naissent libres et égaux, oui... mais pas en racisme. Y'en a qui le sont plus que d'autres. Pas en richesse non plus. Y'en a qui volent plus que d'autres. Pas en assassinats non plus, y'en a qui tuent plus que d'autres. Mais finalement dans ce monde, ce sont les voleurs et les assassins qui ont pignon sur rue ou qui président aux destinées humaines. Et ceux là même qui hurlent que... tous les hommes naissent libres et égaux. Ils parlent pour eux, bien sûr. La caste des intouchables. Et en dessous, il y à 6 milliards et quelques de pauvres hères qui savent très bien que tous les hommes ne naissent pas libres et égaux. Allez barman, c'est ma tournée ! Buvons à l'égalité des hommes qui arrivera sûrement trop tard... la planète est déjà en train de vaciller.

 

Le Hamas prend ses fonctions dans un climat de tensions et de menaces de boycott

 

"Le Quartet [Union européenne, Etats-Unis, Russie, ONU] a répété son point de vue selon lequel l’aide future à tout nouveau gouvernement sera réévaluée sans son engagement à reconnaître Israël, les accords signés avec lui et l’abandon de la violence armée", a indiqué un communiqué du groupe chargé de négocier la paix au Proche-Orient.

Ottawa a annoncé mercredi la suspension des contacts et de son aide à l’Autorité palestinienne et au gouvernement, qui s’élève à 7,3 millions d’euros par an. Les Pays-Bas ont à leur tour indiqué qu’ils n’auront pas de contacts avec le cabinet Hamas mais continueront à rencontrer le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas.

Côté américain, le président George W. Bush a déclaré qu’une poursuite de l’aide financière au gouvernement palestinien n’avait "pas de sens" car il a "exprimé son désir de détruire son voisin". L’administration américaine, qui considère le Hamas comme une organisation terroriste, a par ailleurs annoncé qu’elle revoyait tous ses contacts avec des responsables palestiniens pour ne pas entrer en relation avec le Hamas. L’Allemagne a rappelé que les aides accordées aux Palestiniens étaient conditionnelles.

Approche raciste

Le nouveau ministre des finances palestinien, Omar Abdelrazeq, s’est dit, jeudi 30 mars, "surpris" de ces nouvelles menaces. "Nous attendions des gens qu’ils entrent en contact avec nous avant de faire de telles menaces et nous attendions d’eux qu’ils fassent la différence entre des positions politiques et des questions économiques et humanitaires", a-t-il affirmé. "Que des sociétés occidentales refusent un processus démocratique que tous les observateurs ont reconnu s’être bien déroulé nous surprend", a encore dit le ministre.

Le lendemain, c’est au tour du nouveau premier ministre palestinien, Ismaïl Haniyeh, de fustiger l’approche des Occidentaux de la crise au Proche-orient la qualifiant de "raciste".

"Nous sommes écœurés et fatigués de l’approche raciste de l’Occident face au conflit, dans lequel les Palestiniens sont considérés comme inférieurs", a-t-il déclaré dans un entretien publié vendredi par le quotidien britannique The Guardian. "Le message du Hamas et de l’Autorité palestinienne au monde est le suivant : ne nous parlez plus de reconnaître le droit d’Israël à exister ou de mettre fin à la résistance tant que vous n’aurez pas obtenu de la part des Israéliens un engagement à se retirer de nos terres et à reconnaître nos droits", ajoute-t-il.

Dans un entretien avec la chaîne CNN, Mahmoud Abbas a assuré que le Hamas était conscient de ses nouvelles responsabilités. "Le Hamas sait qu’il est maintenant responsable. Il est responsable du bien-être du peuple palestinien (...) économiquement et politiquement. Il sait donc ce qu’il doit faire mais attendons un peu", a-t-il dit.

Sources :  LE MONDE

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans HAMAS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Les palestiniens ne sont pas aussi idiot que les sionistes talmudiques, les stratèges néocons de washington et les élites politiques hypocrites de l'europe occidentales ne l'avaient pensé !!!<br /> Voilà des décennies qu'ils disent aux palestiniens qu'ils sont le véritable problème du proche orient. Voilà des décennies qu'ils élaborent des politiques dites "softs" envers israel, en dehors du respect des résolutions des nations unies !!!! <br /> Voilà des décennies qu'ils disent aux palestiniens qu'ils les aiment beaucoup et finiront par faire aboutir leurs droits !!!!<br /> Voilà des décennies qu'ils arment israels jusqu'à la bombe atomique et qu'ils les laissent agir contre l'ensemble des résolutions des nations unies, et des droits du peuple palestiniens !!!<br /> Combien de temps, cet imposture va-t-elle durer ?<br /> Les palestiniens, en votant massivement pour le Hamas ont exprimé leur total désapprobation de cette hypocrisie internationale qui ne veut en rien l'application des résolutions des nations unies relatives à la palestine !!!<br /> On demande à un peuple exténué et meurtri de reconnaître les droits de ceux qui pillent leur terre et les assassinent afin de voir leur droit reconnu !? Quel est donc ce nouveau makiavélisme et cette logique jéhovienne !?<br /> Le Hamas a décidé de remettre les pendules à l'heure et de réclamer ce qui revient de droit au peuple palestinien sans abonder dans le sens de cette hypocrisie internationale ...après tant de décennie d'hypocrisie qui saurait le leur reproché ... seulement, bien sûr, les hypocrites du sionisme talmudiques, les néocons de washington et les faux culs qui dirigent la commission européenne ... pour sûr !!!<br />
Répondre