Attentat contre l'historien Sternhell: Olmert accuse l'extrême droite

Publié le par Adriana Evangelizt



Attentat contre l'historien Sternhell: Olmert accuse l'extrême droite



28/9 - Le chef du gouvernement transitoire israélien Ehud Olmert a accusé dimanche l'extrême droite d'être responsable de l'attentat à la bombe contre l'historien israélien Zeev Sternhell qui a été légèrement blessé.

Parlant aux journalistes à l'ouverture du Conseil des ministres, il a affirmé que l'attentat était "le fait d'un groupe clandestin" d'extrême droite et non d'un individu isolé, liant cet acte au meurtre du Premier ministre Yitzhak Rabin, victime il y a treize ans d'un ultra-nationaliste religieux juif.

"Il existe une ligne directe entre le meurtre d'Emil Grundzweig (un militant anti-occupation tué en février 1983), le meurtre de Rabin et l'attentat contre le professeur Sternhell" a-t-il déclaré.

Il a annoncé que "des consignes ont été données à la police et au service de sécurité intérieure (Shin Beth) d'agir avec diligence, d'arrêter au plus tôt les coupables et de les traduire devant les tribunaux pour qu'ils soient punis avec toute la rigueur de la loi".

"Un vent mauvais s'est levé dans certaines parties du pays, soufflant l'extrémisme et la haine, menaçant la démocratie", a martelé M. Olmert.

Pour la ministre des Affaires étrangère Tzipi Livni, chargée de former un nouveau gouvernement, cette attaque n'est pas surprenante, selon des propos rapportés par la radio militaire. Les citoyens israéliens qui sont suspects pensent que la loi ne s'applique pas en Cisjordanie. Dès lors qu'ils s'attaquent à des soldats et des policiers, ils peuvent aller plus loin, a-t-elle ajouté.

Le 11 septembre, des heurts violents avaient opposé une quarantaine de colons israéliens à des soldats près de l'implantation de Talmon, dans la région de Ramallah.

Le quotidien Maariv révélait dimanche que d'après ses informations, l'attaque contre M. Sternhell est la cinquième commise par un seul et même groupe clandestin d'extrême droite, identifié grâce au modèle opératoire et à la nature de la charge explosive.

Dimanche, une délégation de rabbins s'est rendue au domicile de M. Sternhell. Le rabbin Michael Melchior (ancien grand rabbin de Norvège), député du parti Meimad allié aux travaillistes, a condamné cet attentat qui constitue une attaque contre la démocratie mais aussi contre le judaïsme, selon des propos rapportés par la radio publique.

Agé de 73 ans, le professeur de Sciences politiques à l'Université hébraïque de Jérusalem et spécialiste du fascisme a été légèrement atteint à la jambe droite dans la nuit de mercredi à jeudi par des éclats lorsqu'une bombe a explosé alors qu'il fermait la clôture de sa maison.

Il a été hospitalisé durant deux jours à Jérusalem et a regagné son foyer.

"Si on laisse faire quand des Palestiniens sont agressés, quand leurs champs sont détruits, quand leurs voitures sont vandalisées par des colons, qu'on ne s'étonne pas que la violence parvienne jusqu'en Israël", a déclaré après l'attentat M. Sternhell, lauréat du prix d'Israël 2008.

Sources :
Le Monde

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES COLONS EXTREMISTES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article