De nouvelles colonies israéliennes prévues à Jérusalem Est

Publié le par Adriana Evangelizt

Les voleurs continuent de voler. C'est là que vous voyez le projet Sioniste caché dans toute sa splendide horreur. On a fait croire aux juifs que c'était pour revenir sur la terre ancestrale qu'ils auraient soit-disant possédée-bien que cela n'excédait pas la taille d'un village- tout le monde a marché mais les tireurs de ficelles ont soigneusement caché le Vrai Plan. Connu de très peu de personnes. 70. Elles sont sises à Washington dans le Grand Kahal Maçonnique. Voilà des millénaires qu'ils se passent le relai. L'Histoire a commencé du temps d'Akhénaton dans le désert nommé Tell El Armana. C'est là que les descendants d'Abraham, d'Isaac et de Jacob ont commencé à être exterminés. Toute l'histoire concernant l'Exode se passe en fait en Egypte et Moïse n'était qu'Akhenaton, ses prêtres, les Lévites, ont voulu inculquer de force une religion à nos ancêtres. Ceux qui ont voulu se rebeller étaient systématiquement zigouillés. Dans tous les cas, ils étaient destinés à travailler comme des esclaves pour fournir palais et temples mais aussi des quantités phénoménales de bétail, légumes, céréales, ou de trimer sang et eau pour extraire l'or, les pierres précieuses, destinés soit disant à être les offrandes à dieu mais plus particulièrement pour goberger cette élite fainéante et rapace. Quatre mille ans plus tard, ils sont toujours là, profitant toujours des juifs et emmerdant le monde entier. Prenez la terre, bande de voleurs, vous la rendrez bientôt ! Ainsi en a décidé la Terre. Personne n'écoute sa colère et pourtant... elle va bientôt apprendre aux voleurs qu'ils ne sont que locataires ici, comme disait Moïse/Akhenaton avant qu'ils ne l'assassinent. Et quand elle va se mettre vraiment à trembler et à cracher du feu, les voleurs sauront qu'ils ne sont maîtres de rien du tout. Ce n'est plus qu'une question de temps, nous dit l'Oracle...



De nouvelles colonies israéliennes prévues à Jérusalem Est



Par AIC



Le candidat indépendant au poste de maire de Jérusalem, Nir Barkat, qui bénéficie d'un large soutien parmi les communautés laïques de la ville et le milieu des affaires, a récemment annoncé son soutien à la construction d'une nouvelle colonie juive dans Jérusalem Est occupée.

Sha'ar Mizrahi (La porte de l'Est), le nom de la colonie proposée, devrait être située entre le village palestinien d'Anata et le bas de la colonie French Hill à Jérusalem Est. Sha'ar Mizrahi doit être construite sur 200 dunums de terre, dont le gouvernement israélien prétend qu'ils consistent à la fois en terrain public et terrains privés appartenant à des israéliens.

Bien que Sha'ar Mizrahi ait été annoncé comme étant un nouveau projet, l'idée de construire cette colonie avait déjà été proposée avant l'année 2000. Sha'ar mizrahi fait partie d'un plus grand projet de colonie appelé «Le Bloc Ma'ale Adumim».
Ce bloc comprend la colonie cisjordanienne de Ma'ale Adumim et les colonies de Giv'at Adumim, Mishor Adumim, Kfar Adumim, Alon et la future colonie de Sha'ar Mizrahi.

Ce bloc est central dans le projet colonial du gouvernement israélien en Cisjordanie, et il a pour but d'encercler Jérusalem par l'est. En plus, le bloc de colonie de Ma 'ale Adumim, incluant Sha'ar Mizrahi, empêche toute continuité des villages palestiniens entre Ramallah et Béthléem.

Selon Barkat, le nouveau quartier juif est une solution parfaite au problème de logement de la ville, et il maintient que c'est une opportunité idéale pour loger les étudiants et les jeunes. Et selon le directeur des ressources terrestres israéliennes, Arieh King, qui est aussi le représentant des propriétaires de terrains juifs de Sha'ar Mizrahi, il est possible de construire approximativement 2000 logements sur les terres de la colonie.

Toutefois, un ancien urbaniste de Jérusalem avait déclaré il y a deux ans que le secteur où est prévue la construction de Sha'ar Mizrahi était inssufisant et qu'il était constitué de petites parcelles entourées de quartiers palestiniens existants. Selon l'urbaniste, il n'est pas possible de construire dans cette zone sans une expropriation des terres palestiniennes pour étendre le site de construction.

Sources
ISM

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans JERUSALEM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article