Publication de 45 ordres de démolitions à Idnha, à l'ouest d'Hébron

Publié le par Adriana Evangelizt

Et allons-y gaiement ! Franchement quel Peuple supporterait cela ? Qui règne sur Israël ? Une clique de sionistes vivant à Washington à qui l'armée et les services secrets obéissent au doigt et à l'oeil pour le plus grand malheur des Palestiniens et de tous les juifs justes et non sionistes. Quelle image ça nous colle ? On va poser un article en dernier qui explique bien la chose.



Publication de 45 ordres de démolitions à Idnha, à l'ouest d'Hébron


Par ISM


Le 3 Novembre dernier, les autorités israéliennes ont émis des ordres visant à démolir le 23 novembre prochain 25 maisons et 5 fermes appartenant à des Palestiniens vivant dans le village d’Idhna situé à l’ouest d’Hébron. Ces ordres de démolition affirment que les maisons ont été "construites sans autorisation" des autorités israéliennes.

Quinze autres ordres de démolition de maisons ont été précédemment publiés dans le même secteur et leurs propriétaires font actuellement appel contre ces décisions. Les maisons en question sont situées à environ deux kilomètres du mur de l'apartheid à l’extérieur d’Idhna. Les maisons de plusieurs de ces familles avaient déjà été démolies et maintenant les ordres de démolitions visent les maisons qui ont été reconstruites.

Les permis de construire sont presque impossibles à obtenir auprès des autorités israéliennes pour la plupart des Palestiniens et souvent, c’est une demande ridicule qui sert à légitimer la démolition de maisons dans toute la Cisjordanie. Du début de la deuxième Intifada à Mai 2007, 5.000 maisons palestiniennes ont été détruites en Cisjordanie par des opérations militaires et 1900 autres ont été démolies par l'administration civile, pour absence de permis de construire, de nombreuses autres ont été démolies depuis. En moyenne, 12 Palestiniens perdent leur maison dans chacune de ces démolitions.

Toutes les 40 familles d’Idhna sont propriétaires des terres sur lesquelles leurs maisons sont construites et elles ne devraient donc pas avoir besoin de l'autorisation d'une autorité pour y construire une maison. Les habitants d’Idhna sont connus pour leur esprit de résistance, en particulier pendant la première Intifada et beaucoup de gens pensent que les autorités israéliennes voudraient déplacer l’ensemble des habitants du village, un bonne fois pour toutes.

L'une des familles, Fatima et Emat Farajallah et leurs quatre enfants en bas âge , fait partie des trente familles qui ont reçues des ordres de démolition le 2 Novembre. Ils ont commencé à construire une maison pour leur famille qui s’agrandit de plus en plus, il y a quatre ans et ils la perdront lors de la démolition du 23 Novembre avant qu’elle soit terminée.

Fatima a commenté la situation de sa famille et celle des autres familles du village en disant : «Il n'y a pas d'argent, la situation est très mauvaise». Lorsqu'on lui a demandé où elle allait aller vivre avec sa famille si leur maison était démolie et elle a répondu qu'elle n'en avait aucune idée.

Il faut que toutes les organisations et comités concernés agissent face à une décision aussi illégale et raciste. Ces démolitions sont clairement une continuité des 60 ans de nettoyage ethnique des Palestiniens perpétré par le gouvernement israélien et quelque chose doit être fait.

Sources
ISM

Posté par Adriana Evangelizt


Publié dans Nettoyage ethnique

Commenter cet article