Deuxième incendie criminel en une semaine à Burin

Publié le par Adriana Evangelizt





Deuxième incendie criminel en une semaine à Burin



Par ISM



Pour la deuxième fois en une semaine, les pompiers palestiniens ont été appelés pour éteindre un feu de Burin, un village situé au sud de Naplouse.
Selon des témoins oculaires, vers 15h le jeudi 6 Novembre, les colons israéliens de la colonie illégale voisine de Bracha ont incendié des oliviers et des systèmes d'irrigation agricole appartenant aux agriculteurs palestiniens.

L'attaque a eu lieu sur un terrain situé à proximité du checkpoint notoire d’Huwarra, très visible pour toux ceux qui attendent au checkpoint. Un habitant de Burin a commenté "Mon ami m'a appelé du checkpoint en disant :«Viens, les colons sont en train d’incendier tes terres".

Le feu a été allumé juste à côté du terrain qui avait été incendié la semaine dernière - une attaque dans laquelle les jeunes colons qui trainaient dans les parages au moment de l’incendie, ont été les seuls suspects.

Plusieurs dounums de terres ont été incendiés, y compris des oliveraies, des vergers et des prairies.

Burin a été victime de nombreux incendies d'oliveraies cette saison par des colons des colonies de Bracha et d’Yizhar. Ali Eid, le maire de Burin estime que plus de 50% des oliviers du village ont été brûlés par les colons, ce qui a fortement réduit le rendement de la récolte de cette année.

Les autres attaques contre les agriculteurs de Burin au cours de cette récolte ont englobé le jet de pierres par des colons sur les agriculteurs dont un a dû être hospitalisé; des tirs en l'air, ainsi que l’incendie du matériel des agriculteurs. Dans d'autres secteurs, les colons ont roué de coups les agriculteurs; massacré des voitures et volé les olives avant que les agriculteurs puissent effectuer la récolte.

Ces attaques ont augmenté depuis le lancement de la campagne "responsabilité mutuelle" des colons, qui vise à empêcher toute expulsion de colonie dans l’ensemble de la Cisjordanie par la destruction des zones entourant chaque colonie.

Les principales cibles de cette campagne sont les agriculteurs palestiniens dont les terres se trouvent à proximité des colonies illégales, l’incendie des terres palestiniennes étant préconisée comme l'une des principales stratégies.

Cette augmentation du nombre d'attaques et des niveaux d'intimidation actuels a rendu certains agriculteurs dans les villages voisins incapables de récolter leurs olives, par crainte des attaques - même avec l'accompagnement de militants internationaux et israéliens.

Ces attaques sont rendues possibles par un système d'apartheid qui non seulement ignore les attaques des colons israéliens contre les Palestiniens et leurs terres, mais aussi sont souvent facilitées par une connivence directe entre les soldats israéliens et les colons.

Sources ISM

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LES COLONS EXTREMISTES

Commenter cet article