Retrait de la nationalité israélienne à tous les parlementaires palestiniens

Publié le par Adriana Evangelizt

Quand on voit comment se pratique la politique et comment se prennent les décisions en Israël, on a l'impression de se retrouver dans une république peuplée de bananes et de bananiers. Ainsi Ehoud Olmert, qui est tout juste élu premier ministre et qui n'a pas encore formé de gouvernement, proclame comme ça, tout de go  :

Primo

-qu'il retire la nationalité israélienne à tous les ministres et parlementaires palestiniens titulaires d'une carte d'identité israélienne.

Et vlan ! Prends ça dans la tronche, ça t'apprendra à vivre ! Grosso-modo, c'est comme ça qu'il faut l'interpréter. Imaginons un peu le même truc en France. Je suis présidente de la République et je m'appelle Jacquou la Croquante ou la Craquante, c'est selon. J'ai au fond de moi une vieille rancoeur après je ne sais qui et ni une ni deux, je fonce, je prends le micro et je dis : "Tous les gens habitant dans mon pays la France et n'ayant pas la même religion que moi, je leur retire la nationalité française. Avis aux amateurs ! Et maintenant j'annonce la couleur. Je suis Athée... donc tous ceux qui ne sont pas Athés comme moi, à partir de demain, ils ne seront plus français ! Ah ! Avouez que si je faisais ça, y'en a plus d'un qui ferait triste figure. Et bien c'est ce qu'il se passe en là-bas ! Inédit mais ça existe.

Secundo, il a annoncé, le sieur Olmert :

la révocation du statut de résident pour les responsables du Hamas vivant à Jérusalem.

Et vlan, prends encore ça ! Alors je continue le scénario : Non seulement tous ceux qui ne sont pas athées ne seront plus français mais en plus je ne veux que des athées à Paris, tous les autres doivent déménager illico-presto ! Ca nous fera des vacances mais surtout de la place. Ah se balader sur les Champs-Elysées quasi-désert, surtout quand on  est au printemps, quelle béatitude ! Allez ouste ! Exécution ! Finalement être présidente, c'est pas si mal...

-Tercio, il annonce le sieur Olmert :

- Une répression policière accrue contre le trafic des permis de travail sur le sol israélien.

Et oui, mes potes ! J'ai la hargne, ça va saigner. Alors tout ceux qui seront pas Athées, en plus des deux gâteries précédentes, je leur interdis de travailler au noir dans toute la France et je vais tripler, que dis-je sextupler le nombre des inspecteurs et donnerai mille euros à chaque mouchard qui viendra me balancer le nom d'un coupable au travail. Vous allez voir comme je vais combler le déficit de l'Etat, moi ! Et si mille euros ne donnent pas assez de rendement dans le mouchardage, alors j'en donnerai deux milles. A ce rythme là, je suis persuadée qu'à très court terme, il y aura davantage de balance que de travailleurs au noir en France ! Vive les Athées !

Quartio, il annonce le sieur Olmert :

- l'armée a obtenu un nouvel aval pour des opérations d'" éliminations ciblées ".

Ah ah ! Chers Français je vois à votre tête d'enterrement que mon programme vous plaît. Je sais, j'ai fait des promesses avant mon élection mais il fallait bien que je vous appâte pour être élue. Vous avez déjà un petit aperçu des réjouissances que je vous ai concocté mais cependant... puisque maintenant je suis présidente, je vais en profiter pour régler quelques comptes. Et là, je sors une feuille de papier pliée en quatre que je déplie... j'ai sous les yeux une liste de noms -cinquante environ- que je transmettrai dans quelques  minutes à ma garde particulière... celle qui s'occupe des exécutions sommaires... et dans moins de temps qu'il n'en faut pour le dire... tous ceux qui ne sont pas Athés, seront moins nombreux. Je veux une France paisible... tranquille... une France où l'on n'entend pas une mouche voler... la Présidente apprécie le calme et déteste le tumulte. Alors tous les tumultueux pfffftttttttt ! Suis-je claire ? Ah j'oubliais ! Le nom de Dieu quelle que soit votre religion ne devra jamais jamais être prononcé. Jamais. Ni le mot diable d'ailleurs. Les Athés, voyez-vous n'ont ni dieu ni diable ni maître... mais de nombreux esclaves...

Et oui, on peut rêver... mais quelque part, c'est presque ça...


Olmert approuve le retrait des cartes d'identités des ministres appartenant aux Hamas

Israël considère à lancer une offensive contre le gouvernement formé par Hamas, après qu'il l'avait blâmé pour l'attentat de lundi à Tel Avive, même si cette attaque a été effectuée par un group palestinien différent.

Des sources gouvernementales israéliennes ont déclaré que le premier ministre par intérim, Ehoud Olmert, qui n'avait encore formé un gouvernement après les élections générales israéliennes, tenues le mois dernier, a annoncé qu'il tenait le Hamas pour responsable de l'attentat, mais a choisi à ce stade de "limiter" sa riposte.

"Il faut proclamer que l'Autorité palestinienne est devenue un Etat terroriste à traiter comme tel. Nous avons d'innombrables moyens et nous disposons d'une importante réserve de cibles", a affirmé un ministre proche de M. Olmert, Ronni Bar-On, à la radio publique.

Parmi les mesures adoptées mardi par le gouvernement israélien, figurent la révocation du statut de résident pour les responsables du Hamas vivant à Jérusalem et une répression policière accrue contre le trafic des permis de travail sur le sol israélien.

Ainsi, Olmert a décidé de retirer la nationalité israélienne à tous les ministres et parlementaires palestiniens titulaires d'une carte d'identité israélienne.
Lors des consultations sécuritaires menées suite à l'attentat de Tel-Aviv, Olmert a approuvé cette proposition faite par la ministre des Affaires étrangères Tsipi Livni.

De plus, selon la radio, l'armée a obtenu un nouvel aval pour des opérations d'" éliminations ciblées ".

Plus précis, un responsable à la présidence du conseil a affirmé qu'Israël comptait recourir de plus en plus à des "opérations de liquidations ciblées contre ceux qui sont impliqués d'une façon ou d'une autre dans des activités terroristes".

Par ailleurs, le député arabo-israélien Ahmed Tibi (Raam-Taal) a appelé le premier ministre Ehoud Olmert à revenir sur sa décision de retirer la nationalité israélienne à tous les ministres et parlementaires palestiniens titulaires d'une carte d'identité israélienne. ''Il est impensable de prendre une telle décision sur la seule base de l'appartenance des personnes concernées à un parti politique'', a-t-il affirmé

Sources :
IPC

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article