Aq Qods : Nicolas Sarkozy affirme partager l'inquiétude de S.M. le Roi du Maroc

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 

Nicolas Sarkozy affirme partager l'inquiétude de S.M. le Roi

 

 

Le Président de la République française, Nicolas Sarkozy, a affirmé lundi «partager l'inquiétude» de S.M. le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, concernant Al-Qods Acharif. «Je partage Votre inquiétude concernant Al-Qods».

«A cet égard, la position de la France est claire et elle s'inscrit dans le cadre du droit international», écrit le Président français dans un message adressé à S.M. le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, en réponse au message que le Souverain lui avait adressé en sa qualité de Président du Comité Al Qods.

«La France en tant que membre permanent du Conseil de sécurité et également en tant que pays assurant la présidence du Conseil de l'Union européenne et membre à ce titre du Quartet, attache la plus haute importance au processus de paix. C'est pourquoi j'ai tenu à me rendre personnellement dans les territoires palestiniens et en Israël en juin dernier», souligne Nicolas Sarkozy.

Le Président français a affirmé que son pays «s'oppose à toute action qui préjugerait le résultat des négociations sur le statut final ou qui porterait atteinte au processus de paix en cours», indiquant que «les activités de colonisation constituent un obstacle sur le chemin de la paix et la France, tout comme l'Union européenne, s'est prononcée pour le gel complet de la colonisation dans l'ensemble des territoires palestiniens, y compris Al-Qods-est». «Je rappelle cette position à mes interlocuteurs israéliens à chaque occasion», a assuré le chef de l'Etat français.

«Comme je l'ai dit à la Knesset en juin, il ne peut y avoir de paix qui exclurait Al-Qods qui a vocation à devenir la capitale de deux Etats, Israël et la Palestine», a rappelé Nicolas Sarkozy, ajoutant que «dans cette perspective, la préservation du statut et des monuments d'Al-Qods, la garantie de la liberté d'accès aux lieux saints et la fin de la colonisation sont essentielles à la réalisation de la paix» .

Le Président français a assuré S.M. le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods que «la France entend poursuivre ses efforts en vue de la paix dans la région», affirmant qu'il est «particulièrement attentif au respect de l'intégrité d'Al-Qods, ville trois fois saint".

S.M. le Roi Mohammed VI, rappelle-t-on, avait adressé en Sa qualité de Président du Comité Al-Qods, des messages aux chefs d'Etat et de gouvernement des cinq pays membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, au secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-Moon et à Sa Sainteté le Pape Benoît XVI, dans lesquels S.M. le Roi leur demande d'intervenir auprès du gouvernement israélien afin qu'il s'abstienne de toute mesure préjudiciable à la paix dans la région.

Ces messages intervenaient à la suite des agissement du gouvernement israélien dans Al-Qods Al-Charif, où il avait entamé la construction d'un temple juif dans le quartier islamique de la place Al-Boraq, jouxtant la Mosquée Al Aqsa, des fouilles entreprises dans le périmètre de la Mosquée et sa persistance à construire de nouvelles colonies et à élargir d'autres déjà existantes dans la périphérie de la ville d'Al-Qods et de la Mosquée Al Aqsa.

Sources Le Matin ma

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans JERUSALEM

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article