Israël déclare boycotter la deuxième conférence de Durban

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 

Israël déclare boycotter la deuxième conférence de Durban


Communiqué Ittijah

 

Communiqué d’Ittijah à propos de la déclaration d’Israël de boycotter la deuxième conférence de Durban

Appel à la protection du droit palestinien et à la mobilisation internationale pour le boycott d’Israël en tant que régime colonial et raciste

L’annonce de la ministre israélienne des Affaires étrangères pour le boycott de la deuxième Conférence de Durban pour la lutte contre le racisme, n’est qu’une comédie et un chantage fait aux Etats du monde entier et du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies. L’objet de cette manœuvre c’est d’écarter toute tentative qui mettrait en accusation l’Etat d’Israël en tant qu’entité raciste et coloniale. C’est aussi un chantage à l’antisémitisme afin de faire taire l’opinion publique internationale qui soutient le droit palestinien, s’oppose aux crimes contre l’humanité commis par Israël et rejette toute référence à caractère raciste : un Etat juif pour les juifs.

La deuxième Conférence de Durban organisée par le Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU à Genève en avril 2009, fera le bilan de la situation de la lutte contre le racisme dans le monde depuis la première Conférence de Durban en 2001.

Il est à rappelé que l’Etat d’Israël figure en bonne position parmi les pays qui connaissent une évolution constante et significative d’un racisme colonial, structurel, officiel et populiste, légalisé.

La déclaration de Tzipi Livni est un appel officiel de l’Etat d’Israël lancé aux organisations sionistes mondiales pour une coalition qui tend à discréditer et à porter atteinte à la légitimité de la Conférence de Durban. Et par anticipation, une tentative pour éluder toute velléité d’appel aux sanctions contre Israël et à son boycott.

L’Union des associations civiles arabes – Ittijah, qui jouit d’un statut consultatif auprès de l’ONU, joue un rôle actif dans la constitution d’une alliance d’ONG palestino- arabes, régionales et internationales pour tenter d’influer sur le déroulement de la conférence et appeler à prendre des sanctions contre Israël. Il serait illusoire, sans une position conjointe palestinienne, arabe et internationale, de faire barrage aux dictas d’Israël et de leur allié de toujours les Etats-Unis.

Ittijah met également en garde, comme lors de la première conférence de Durban, contre la position complice de l’UE à l’égard d’Israël dans sa politique raciale et d’occupation au détriment des palestiniens.

L’Union des associations arabes qui tente de créer la plus large coalition palestiniene- arabe et internationale, appelle les organisations de la société civile, les mouvements de solidarité internationale, les mouvements de boycott, les mouvements contre la normalisation avec Israël, ainsi que toutes les forces politiques, syndicales, non gouvernementales, laïques et religieuses, et les organisations des communautés palestiniennes à se coordonner, à se partager le travail et à soutenir l’initiative lancée par la société civile palestinienne dans la patrie et dans la diaspora afin de boycotter Israël, lui imposer des sanctions, l’assimiler à une entité coloniale et raciste, et assimiler le sionisme au racisme. C’est le slogan qui a présidé les travaux de la première Conférence de Durban « le sionisme égale racisme – Israël égale apartheid ».

Israël refuse une réunion sur le racisme

Source : AFP 19/11/2008 Israël ne participera pas à la conférence mondiale de suivi "Durban II" contre le racisme organisée l’an prochain par l’ONU, a annoncé aujourd’hui la ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni.

"En dépit de nos efforts et ceux de pays amis, dont nous remercions la position, la Conférence semble avoir pris à nouveau la direction d’un tribunal anti-israélien, ce qui n’a rien à voir avec la lutte contre le racisme", a indiqué Mme Livni lors d’une conférence à Jérusalem.

"Israël ne participera pas à cette conférence de suivi qui sera utilisée comme plate-forme anti-israélienne et antisémite. Il appelle la communauté internationale à ne pas participer à une conférence qui vise à légitimer la haine et l’extrémisme sous le couvert de la lutte contre le racisme", a-t-elle ajouté.

La Conférence de suivi "Durban II" doit se tenir en avril 2009 à Genève.

La première Conférence de Durban, du 31 août au 8 septembre 2001, en Afrique du sud, avait été marquée par de profondes divisions sur les questions de l’antisémitisme, du colonialisme et de l’esclavagisme. Les Etats-Unis et Israël avaient claqué la porte en protestant contre le ton anti-israélien de la réunion.

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2008/11/19/01011-20081119FILWWW00609-israel-refuse-une-reunion-sur-le-racisme.php Rappel

Durban : Israël qualifié d’Etat raciste

Quelque 3 000 ONG réunies samedi à Durban en marge de la conférence de l’ONU sur le racisme ont traité Israël d’Etat raciste.

Dans sa déclaration finale, le Forum des ONG a accusé l’Etat hébreu de crimes de guerre et de nettoyage ethnique. Les organisations juives se sont déclarées choquées par ces propos qui visent, selon elles, à ôter toute crédibilité à Israël. La condamnation ou non de la politique israélienne envers les Palestiniens a jusqu’ici été au centre des débats de la conférence de Durban, occultant les autres questions à l’ordre du jour.

http://www.actu.ma/durban-israel_i15551_2.html

Sources Protection Palestine

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans RACISME

Commenter cet article