Des Nazis par excellence

Publié le par Adriana Evangelizt

 

 

Des Nazis par excellence

 

 


Par Khaled Amayreh

 



Je ne comprends vraiment pas comment les Juifs, qui nous ont donné des hommes brillants comme Albert Einstein, se permettent de se comporter de cette manière visiblement barbare? Se sentiraient-ils particulièrement virils quand ils regardent des bébés succomber à la mort en raison du manque de médicaments ou de soins de santé?


Ont-ils le sentiment qu'en affamant et en tuant des innocents à Gaza, ils punissent indirectement les Nazis?

 

Photo à gauche :1943, des gamins juifs font entrer une vache dans le ghetto de Varsovie
Photo à droite : 2008, un Palestinien fait entrer une vache dans la Bande de Gaza

 

Les propagandistes israéliens rejettent systématiquement les comparaisons entre l'Allemagne Nazie et Israël comme étant «dépravées» et «tirées par les cheveux." Certains sionistes soutiennent même que seuls des antisémites pathologiques osent faire de telles comparaisons.

Cependant, à la lumière de ce que fait Israël aux Palestiniens, y compris l’actuel impitoyable blocus de la bande de Gaza, et la mort lente et douloureuse infligées aux innocents de Gaza, toute personne honnête ne devrait pas manquer d'observer la similitude frappante entre la mentalité nazie et la façon collective de voir les choses des Israéliens.

Les Nazis considéraient leurs victimes comme des «Untermenschen», alors que les Juifs sionistes font référence à leurs victimes tout aussi tourmentées comme des "terroristes" ou des "terroristes potentiels".

Même un écolier palestinien de 7 ans est souvent qualifié en Israël d’«enfant terroriste».

Inutile de dire que la diabolisation, le langage déshumanisant sont destinées à faire détester les victimes par les lecteurs, les téléspectateurs et les auditeurs. C’est exactement ce que faisaient les Nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

Par exemple, quand un combattant de la résistance juive a été tué dans l'une des nombreuses communautés juives dans l'Europe occupée par les nazis, la presse allemande et d’autres média dociles rapportaient l’évènement en disant "un bandit est mort » ou "un bandit sort de sa cachette. "

Beaucoup de combattants se tuaient en sautant d’un quatrième ou cinquième étage plutôt que de se rendre aux SS, comme beaucoup de combattants de la liberté palestiniens le font ces temps-ci.

Aujourd'hui, l'armée israélienne et les médias utilisent des épithètes presque identiques lorsqu’ils font référence aux victimes palestiniennes du nazisme israélien. Ils ne font que remplacer le mot "bandit" par le mot "terroriste". Le reste est presque une traduction mot pour mot de l'allemand à l'hébreu.

Mais, bien entendu, la question va au-delà de la sémantique. Israël impose aujourd'hui un siège manifestement brutal aux 1,5 millions d'habitants de la bande de Gaza, qui ressemble étonnamment au siège imposé par les Allemands aux 350.000 habitants juifs du ghetto de Varsovie en 1942.

Oui, les modalités et les circonstances peuvent être quelque peu différentes. Mais la mentalité, la laine et désir de vengeance sont sans aucun doute les mêmes.

Les Israéliens coupe la nourriture, l'électricité, le carburant et l'approvisionnement en gaz à la bande de Gaza, provoquant une catastrophe humaine à très grande échelle.

Les Allemands ont fait de même au ghetto de Varsovie, mais sur une relativement plus petite échelle.

Cette semaine, le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Navi Pillay, a parlé d'une véritable catastrophe humanitaire dans la bande de Gaza où des centaines de milliers de personnes sont affamées pour des raisons politiques.

"Nous parlons d'environ 1,5 millions de Palestiniens, hommes, femmes et enfants qui sont privés de leurs droits les plus fondamentaux depuis des mois."

Les mots utilisés par Pillay sont en deçà d’une pleine description de la gigantesque catastrophe humaine subie par la population de Gaza, où tout un peuple est poussé au bord de l'extermination physique seulement parce qu’ils désirent se libérer du nazisme israélien.

Malheureusement, Israël, un pays gouverné par des politiciens fascistes et d’anciens généraux de l'armée qui sont des criminels de guerre par excellence, est constamment encouragé par le silence honteux ou l'acquiescement des puissances occidentales, y compris les États-Unis et l’Europe.

Cet Etat du type nazi continue sans broncher sa politique sadique qui affame les habitants de Gaza dans l'espoir qu'ils se soulèveront contre leur gouvernement élu démocratiquement et rejoindront le régime de Ramallah soutenu par les Américains, que de nombreux Palestiniens voient maintenant comme une entité de collaboration, exactement comme le Judenrate ou Conseils Juifs qui dirigeaient les communautés juives pour le compte des Nazis en Europe Occupée.

Je ne comprends vraiment pas comment les Juifs, qui ont produit des hommes brillants comme Albert Einstein, se permettent de se comporter de cette manière visiblement barbare? Est-ce qu'ils se sentent particulièrement virils quand ils regardent des bébés succomber à la mort en raison de l'absence de médicaments ou de soins de santé?

Ont-ils le sentiment qu’en affamant et en tuant des innocents à Gaza, ils punissent indirectement les Nazis?

Je soulève ces questions parce que je sais qu’il y a des centaines de milliers de Juifs israéliens et Juifs non-israéliens qui apprécient avec une joie les souffrances macabres de centaines de milliers d'innocents de Gaza, aux mains de leur «armée juive», «l’armée la plus morale au monde. "

Eh bien, une véritable armée morale ne se comporte pas comme ça. Seule une armée de voyous, de gangsters, de vils criminels et de psychopathes interdit la nourriture et des médicaments à des enfants mourants !

Seule une armée du type Wehrmacht et des dirigeants politiques de l’acabit d’Hitler peut refuser d'autoriser des hommes et des femmes malades recherchant d’urgence les traitements médicaux nécessaires à se rendre en Cisjordanie et en Jordanie?

Est ce qu’empêcher des gens malades à se rendre à l’étranger pour s’y faire soigner a quelque chose à voir avec la sécurité? Est-ce que sauver la vie d’un enfant est une grave menace à la sécurité d'Israël et à son intégrité territoriale?

Est ce qu’empêcher un camion chargé de farine ou de blé d'atteindre la bande de Gaza a quelque chose à voir avec la sécurité?

Eh bien, c’est le vieil adage: la criminalité et le mensonge vont de pair.

Oui, ce sont les personnes qui ont fait de l'holocauste leur religion, les gens qui pensent que les atrocités nazies pendant la Seconde Guerre mondiale justifient le lent génocide infligé aux Palestiniens sans défense.

Les gouvernements européens ont aussi honte en regardant la tragédie dans la bande de Gaza, mais ils ne disent et ne font pratiquement rien pour y mettre fin.

Des diplomates européens, comme le ministre des Affaires étrangères britannique, David Miliband, semblent accorder beaucoup plus d'attention à Sderot et aux autres colonies juives en bordure de la bande de Gaza qu’à Gaza qui a été transformé en camp de la mort comme celui de Dresde grâce à l'incapacité de l’Occident à maîtriser son gosse monstrueux.

En 1948, Harry Truman, qui a joué un rôle dans la création d'Israël, écrivait le texte suivant:

"Je crains beaucoup que les Juifs soient comme tous les défavorisés. Quand ils obtiennent le dessus, ils sont tout aussi cruels et intolérants que les gens l’étaient envers eux lorsqu’ils étaient opprimés. Je regrette vraiment beaucoup cette situation parce que ma sympathie a toujours été à leurs côtés."

Eh bien, je crains que la prophétie de Truman soit accomplie. Certaines personnes diront qu'elle a été accomplie il y a de nombreuses années.


Sources ISM

 

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LE MARTYRE DE GAZA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article