A Aqaba, quatre nouveaux ordres de démolition portent le total à 39 sur 45

Publié le par Adriana Evangelizt

 Voyez la générosité du régime sioniste... il offre 3% de leurs terres aux Palestiniens pour construire des maisons qu'il démollit ensuite ! Il faut quand même se rendre compte du culot. Généreusement on offre une misère qui ne nous appartient pas à celui à qui ces miettes appartiennent. Et encore il faudrait dire merci !

 

 

A Aqaba, quatre nouveaux ordres de démolition portent le total à 39 sur 45


Par Maan News



Les Forces d'Occupation Israéliennes ont publié quatre nouveaux ordres de démolition, mercredi, portant le nombre de démolitions prévues à 39 sur un total de 45 maisons dans le village cisjordanien d'Aqaba.

Aqaba est un petit village située dans la région de Jénine, avec une population de 300 habitants vivant dans des maisons abritant des grandes familles avec dix enfants ou plus.

Le mouvement de paix israélien a adressé une pétition à la direction de l’armée pour arrêter les démolitions.

"Le temps n'est plus où l'Etat d'Israël et ses forces armées pouvaient perpétrer des actes ignobles dans les villages perdus sans que qui que ce soit le remarque", a écrit le mouvement Gush Shalom dans une lettre adressée au ministre de la Défense, Ehud Barak et au ministre des Affaires étrangères, Tzipi Livni, en demandant l'annulation de tous les ordres de démolition.

"Aujourd'hui, le monde regarde attentivement les événements dans les territoires occupés et tout ce qui se passe dans les villages isolés de Cisjordanie sera connu en quelques heures en Europe, en Amérique et dans le reste du monde», dit le groupe.

Au cours des délibérations sur l’appel des villageois à la Cour suprême, l'État d'Israël a offert aux villageois la permission de construire sur 3% de leurs terres. Les villageois ont rejeté cette idée car elle est «totalement insuffisante» et maintenant, deux des quatre nouveaux ordres de démolition visent des maisons situées dans les 3% proposés.

Récemment, une importante délégation du Parlement Européen s’est rendu dans le village d'Aqaba pour écouter la terrible menace qui pèse sur ses habitants à terme. Le maire d’Aqaba, Haj Sami Sadek, a également rencontré des membres du Congrès à Washington, DC, et est régulièrement en contact avec le consulat des États-Unis à Jérusalem.

"Se comporter comme un occupant odieux et brutal n'est pas seulement immoral, mais il entraînera un prix politique et international trop lourd" a mis en garde le mouvement Gush Shalom.


Sources ISM

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Nettoyage ethnique

Commenter cet article