Shoah : l'Europe doit reconnaître sa faute collective

Publié le par Adriana Evangelizt

On se demande combien de temps va durer ce bourrage de crâne. La dernière guerre mondiale a fait 50 millions de victimes. Que fait-on des 44 millions qui, eux, n'ont droit à aucune excuse et aucune mémoire ? Nous, descendants de ceux qui ont connu la dernière guerre et ont aussi connu les camps, nous ne sommes pas coupables des exactions commises par les nazis. Et nous ne reconnaissons aucune faute collective, d'autant que le plus jamais ça est en train de se reproduire envers les musulmans. Qui est assassiné en Irak ? En Palestine ? En Tchétchénie ? et ailleurs... il y en a marre que l'on nous impose des choses auxquelles nous nous sentons complètement étranger. Mais il est vrai que cela fait partie du plan sioniste. Là aussi, la toile d'araignée n'en finit pas de s'étendre. Tout ça pour soutirer de l'argent aux pays concernés alors que les véritables survivants de l'holocauste vivent dans la misère en Israël, c'est une honte.

Shoah : l'Europe doit reconnaître sa faute collective

Les pays européens doivent reconnaître leur “faute collective” à l’égard des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, et tant l’Union européenne que l’ONU doivent instituer un jour de “souvenir de la Shoah”, a demandé mardi 25 avril le président du Consistoire central de France.

Au cours d’une cérémonie marquant le jour de la Shoah, dans une synagogue à Paris, Jean Kahn a rendu hommage au président Jacques Chirac qui a reconnu, en 1995, la “responsabilité de la France” dans le martyre des Juifs. Mais il a souligné que la Shoah n’était pas “le fait d’un Etat, mais de l’ensemble de l’Europe.”

“C’est une faute collective de toute l’Europe”, a-t-il dit en présence d’une assistance nombreuse, des représentants de la communauté juive, notamment du Grand rabbin de France Joseph Sitruk.

“Si chaque pays, l’un après l’autre, accepte de faire repentance, nous aurons mené à bien notre combat pour la mémoire”, a ajouté M. Kahn.

Il a cité “la Pologne, la Roumanie, la Hongrie, qui ont sur leur conscience la mort de centaines de milliers de Juifs”. M. Kahn a également demandé que l’Union européenne et l’ONU “instituent un jour de souvenir de la Shoah”.

“Nous sommes tous des enfants, des rescapés d’Auschwitz”, a déclaré de son côté le Grand rabbin de Paris, David Messas.

Jamais le judaïsme ne s’est complu dans la martyrologie. Nous voulons exercer notre devoir de vigilance pour que jamais pareilles abominations ne se reproduisent”, a-t-il ajouté.

“Les Juifs sont le seul peuple du monde à avoir été victime d’une tentative d’éradication totale et absolue”, a souligné le président du Consistoire de Paris, Joël Mergui, qui a rappelé que parmi les six millions de Juifs tués par les nazis, “un million étaient des enfants”.

Sources : ALTERMEDIA

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans SIONISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
bonjour, je suis en classe de premiere à douai (59) et j'ai comme sujet de tpe de faire une etude sociologique sur le souvenir de la shoah en france, si vous aveiz des liens internet ou autres ( livres, sondages etc) qui se rapportent à ce sujet, pourriez vous me faire parvenir ceux-ci par mail ( tirebel@hotmail.com)<br /> merci d'avance
Répondre
B
En droit pénal, la faute ou la responsabilité est toujours personnelle ! Même en cas d'association maffieuse ou criminelle, les coupables sont condamnés en fonction de leur responsabilité personnelle dans le crime commis !!!<br /> En outre si l'on considère qu'Hitler était bel et bien un batard des Rothschilds autrichiens, et qu'il a détruit l'europe avec le plein appui financier et politique de cette dynastie, il serait temps que les juifs et leurs associations trouvent la force moral de les confondre et de les faire condamner pour leurs crimes : au lieu d'essayer de déranger le monde entier : cela serait plus digne et courageux de leur part !
Répondre