Au moins 25% des morts à Gaza sont des civils, selon l'ONU

Publié le par Adriana Evangelizt



Au moins 25% des morts à Gaza sont des civils, selon l'ONU




"Au moins 25% de ceux qui ont été tués sont des civils, et il se peut que le bilan soit nettement plus élevé", a affirmé mercredi à l'AFP Christopher Gunness, porte-parole de l'Unrwa.


Depuis le lancement le 27 décembre de l'offensive militaire israélienne contre le mouvement islamiste Hamas dans la bande de Gaza, près de 400 Palestiniens ont été tués et 1.900 blessés, selon des sources médicales à Gaza.


De même source, au moins 42 enfants figurent parmi les personnes décédées.


"Les conditions pour les parents et les enfants à Gaza sont dangereuses et effrayantes. Pour beaucoup de gens, c'est une situation de vie ou de mort", a de son côté affirmé dans un communiqué le Coordinateur humanitaire de l'ONU, Maxwell Gaylard.


Il a appelé à la réouverture "au plus vite" des passages routiers entre Israël et la bande de Gaza, où l'Unrwa doit fournir une assistance alimentaire "urgente à 750.000 personnes".


"Il est crucial de mettre fin aux combats", a-t-il ajouté, alertant sur les risques qu'un nombre plus important des civils soit tué dans la bande de Gaza.

"Tant que la violence ne cesse pas il est extrêmement difficile d'apporter des vivres aux gens qui en ont besoin.

Nous ne pouvons déterminer où sont les besoins prioritaires et il est trop dangereux pour les habitants de quitter leurs maisons pour venir chercher les médicaments dont ils ont un besoin urgent ou acheter de la nourriture", a-t-il souligné.


L'Unrwa a en outre lancé un appel pour mobiliser 34 millions de dollars afin de fournir des aides humanitaires à la population de Gaza.


Dans un communiqué la commissaire générale de l'Unrwa, Karen AbouZayd a qualifié la situation à Gaza de "désespérée", se disant "horrifiée et attristée".


L'agence humanitaire CARE a pour sa part exhorté Israël à permettre "un accès humanitaire sans entraves" à la bande de Gaza.


"Une population civile vulnérable, dont 56 % a moins de 18 ans, est sévèrement touchée. Il pleut et il fait froid", souligne un communiqué de l'agence.


"Le système sanitaire à Gaza est au bord de l'effondrement après 19 mois de blocus et il est débordé par les victimes. Les hôpitaux et cliniques manquent de produits pharmaceutiques comme les anesthésiant ou nettoyant liquide et manquent tout simplement d'électricité. La liste (des produits manquant) ne fait que s'allonger", précise Martha Myers, directrice de Care pour la bande de Gaza et la Cisjordanie.

"Plus de 87% des personnes hospitalisées sont dans un état critique. Les patients sont soignés à même le sol car il n'y a pas assez de lit", dit-elle.

Compte tenu des restrictions en électricité, les hôpitaux utilisent des générateurs, ce qui oblige les médecins à établir des priorités de soins en fonction de la consommation d'énergie, ajoute Care.


Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt  

Les corps de 3 enfants palestiniens le 29 décembre à Rafah.


Au moins 25% des Palestiniens tués depuis le début de l'offensive militaire d'Israël sur la bande de Gaza sont des civils, selon l'Agence de l'ONU pour l'aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa).

Publié dans LE MARTYRE DE GAZA

Commenter cet article