Palestine... Paix factice et vraie guerre

Publié le par Adriana Evangelizt



Palestine... Paix factice et vraie guerre



Samah Jabr


En novembre 2007, les dirigeants israéliens et palestiniens étaient invités à la conférence d'Annapolis, censée être une « occasion historique » pour arriver à un accord de paix définitif et à un Etat palestinien indépendant avant la fin 2008. Depuis, les négociateurs israéliens et palestiniens se sont mis à « parler affaires » et se sont rencontrés fréquemment pour conclure un accord. La réalité sur le terrain prouve qu'aujourd'hui, fin 2008, nous n'avons jamais été aussi loin de la paix et d'un Etat palestinien. Les Israéliens ont continué de construire des colonies, de monter des check-points et de renforcer le blocus. La fin de la partie du « processus de paix », c'est une guerre contre Gaza.


Alors que le monde et certains Palestiniens dormaient et rêvaient de paix, les Israéliens se préparaient à faire la guerre et à dévorer toujours plus de terres palestiniennes. citoyen respectable », sans casier judiciaire, quelqu'un qui s'est « trouvé pris » dans un incident violent. Selon un rapport des Nations unies, il y a eu plus d'agressions de colons contre les Palestiniens en 2008 qu'en 2007 et 2006. Les colons qui tirent pour tuer les Palestiniens sont traités d'une manière très indulgente par les tribunaux israéliens : on leur inflige un travail d'intérêt public, une petite amende avec sursis. De nombreux colons et partisans des colonies juives en Cisjordanie sont à des postes élevés dans les forces d'occupation d'Israël et occupent aussi bien des bureaux clé dans l'Administration civile. Ze'ev Braude, 51 ans, un colon de Cisjordanie qui a été filmé en train de tirer sur deux Palestiniens a été autorisé à rentrer à son domicile. Dans sa décision pour relaxer Braude, la magistrate Malka AViv fait la critique aux forces de police de ne pas avoir arrêté les Palestiniens qu'on montre, sur la même vidéo, jetant des pierres sur Braude après qu'il ait tiré.


Comme l'occupation est douce pour les colons ! Comme la communauté internationale est douce pour Israël ! Israël bénéficie d'un « traitement spécial » tant par l'Union européenne que par les Etats-Unis. Contrairement à d'autres pays de la région environnante, Israël a été autorisé à développer des armes nucléaires et nul reproche ne lui est fait d'ignorer les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Les USA utilisent leur droit de veto au Conseil de sécurité pour prémunir Israël de toute responsabilité dans ses violations récurrentes des droits humains et de la Quatrième Convention de Genève qui énonce les droits d'un peuple sous occupation étrangère. Après chaque catastrophe, les USA et l'UE ont donné l'argent pour la reconstruction et ont réparé l'infrastructure civile, notamment les écoles et les hôpitaux détruits par Israël. Jamais ils n'ont demandé à Israël de payer la facture, au lieu de cela ils ont utilisé l'argent de leurs contribuables, ce qui permet à Israël d'échapper à toutes ses responsabilités en vertu du droit international.


Alors qu'Israël se préparait à la guerre contre Gaza, les Nations unies ouvraient la voie à une année supplémentaire de duperie. Le traitement subi par Richard Falk, enquêteur des Nations unies pour les droits humains, est une preuve récente du manque de respect d'Israël pour les Nations unies. Quelques jours après que Falk ait qualifié le blocus d'Israël de « crime contre l'humanité », il fut expulsé d'Israël. Les Palestiniens n'ont pas besoin de plus de résolutions des Nations unies : ce dont nous avons besoin, c'est que les Nations unies fassent appliquer les résolutions existantes.


Le Hamas est un mouvement populaire extrêmement présent chez les Palestiniens. Des élections correctes et justes ont porté le Hamas au pouvoir. Depuis, Israël enferme les un million et demi de citoyens parce qu'ils ont voté pour les « mauvaises » personnes. Israël a imposé un siège et provoqué la famine à Gaza. Si vous avez un cancer à Gaza, vous n'avez pas le droit d'aller passer des radios au-delà des frontières. Les Israéliens veulent arracher aux Palestiniens, par la violence, l'abandon de notre résistance et nous faire aller tout nus aux négociations. La guerre contre Gaza est conçue pour détruire la résistance, encore et toujours. Mais comme les autres mesures punitives, cette guerre, elle aussi, aura l'effet inverse. La résistance survivra et vivra longtemps dans les cœurs palestiniens. Notre résistance stimulera les progressistes dans le monde. Les Israéliens sont censés être des gens intelligents, pourquoi ne comprennent-ils pas qu'il n'y a aucune solution militaire définitive quand une armée fait la guerre à un peuple sans Etat ? Non seulement la guerre contre Gaza ne réussira pas à faire cesser les tirs de roquettes artisanales palestiniennes, mais elle affaiblira la capacité d'Israël à se protéger des Palestiniens qu'elle a déjà neutralisés.


Les Palestiniens ont supporté de nombreuses difficultés, et nous continueront à en supporter. La tentative israélienne de dominer les Palestiniens par la force massive échouera, et Gaza sera un piège pour l'occupant, un fardeau qu'il ne pourra porter sans dégradation morale et honte. Les bombes israéliennes vont déchiqueter les corps et détruire les villes et les cités, mais ces bombes ne peuvent changer les cœurs et les âmes des fidèles. Les Palestiniens sont des fidèles et survivront à cette guerre aussi.


Samah Jabr est médecin psychiatre palestinienne, elle vit dans Jérusalem occupée et y travaille au sein d'une clinique psychiatrique qu'elle a créée.


Message reçu le 29 décembre de Samah Jabr par les Amis de Jayyous - traduction de l'anglais : JPP

 

Samah Jabr

 

 

Sources CCIPPP

Posté par Adriana Evangelizt



Publié dans LE MARTYRE DE GAZA

Commenter cet article