Gaza : l'attaque d'une école aurait fait au moins 40 morts

Publié le par Adriana Evangelizt

Que ces criminels soient traduits comme les SS à Nuremberg. C'est tout ce qu'ils méritent.




Gaza : l'attaque d'une école aurait fait au moins 40 morts


Au 11ème jour de l'offensive israélienne dans la bande de Gaza, le bilan est très lourd côté palestinien. Au moins 40 personnes qui s'étaient refugiés dans une école gérée par l'ONU dans le nord de la bande de Gaza ont été tuées lors d'un raid israélien, selon des sources médicales palestiniennes. Depuis le lancement de l'offensive, le 27 décembre, au moins 635 Palestiniens ont été tués et plus de 2.900 autres blessés, selon les services d'urgence de Gaza.

RTL

------------


40 morts dans une école de l'Onu à Gaza:
le correspondant Ouest-France était sur place


Que s'est-il passé?


Deux obus de chars israéliens ont détruit un local de l'
Onu dans lequel une centaine de personnes avaient trouvé refuge.

Le correspondant de Ouest-France en Palestine Radjaa Abou Dagga était sur place avec des ambulanciers quelques minutes après le drame. Il témoigne sur ouest-france.fr:


"J'étais en reportage depuis le matin avec des ambulanciers.
Nous nous trouvions à l'hôpital de Kamel Adwan. Puisque le téléphone ne fonctionne presque plus et que les portables sont coupés, les gens n'ont plus le moyen de contacter les services d'urgence. Alors, dès qu'il y a une grosse explosion, les ambulanciers se rendent sur les lieux."

"En début d'après-midi, on s'est dirigé vers le quartier de Jabaliyah parce qu'une colonne de fumée s'élevait de cette direction."

"On est arrivé dans une boucherie."

"Des bombes ou des obus, on ne savait pas alors qu'il s'agissait de deux obus de chars, avaient désintégré une école gérée par l'Onu dans le quartier de Fakhoura."


"On a chargé les morts sur les blessés..."


Dans ce bâtiment, des civils des villages du nord avaient trouvé refuge. C'était la panique. Des bouts de corps, du sang, des vêtements...


Quand je suis arrivé, un petit garçon de dix ans, légèrement blessé, est sorti des ruines avec le corps sans tête de sa petite soeur de cinq ans.


J'ai craqué à mon tour. Je n'ai qu'une envie: pleurer".


Sources Le Post

Posté par Adriana Evangelizt
 


Publié dans LE MARTYRE DE GAZA

Commenter cet article