Gaza : deux écoles, une clinique, un hôpital, un entrepôt de l’ONU et de nombreuses habitations visés par les tirs

Publié le par Adriana Evangelizt



Gaza : deux écoles, une clinique, un hôpital, un entrepôt de l'ONU et de nombreuses habitations visés par les tirs


« Dans les premières heures du 5 janvier, un obus a touché une maison à Beach Camp et a tué au moins sept membres de la famille Abu Aysha. Le pilonnage durant la nuit des habitations dans le camp de Bureij a fait au moins cinq morts et 16 blessés. Dans un autre cas, une femme palestinienne enceinte et ses quatre enfants ont été tués. » Jour après jour, le Bureau des Affaires Humanitaires de l’ONU établit la chronique ordinaire de l’enfer de Gaza, où hier à 18 heures le décompte des victimes s’établissait à 640 tués et 2850 blessés.

OCHA, Rapport sur la situation à Gaza le 6 janvier 2009 à 18 heures (extrait)

L’opération militaire israélienne est entrée dans son onzième jour, et la population civile de Gaza continue à supporter le poids de la violence. Les forces aériennes, maritimes et terrestres israéliennes continuent d’entourer les zones habitées de Gaza. Le nord de Gaza reste isolé du reste du territoire. La circulation à l’intérieur de la bande de Gaza est extrêmement difficile en raison de la poursuite des hostilités et de la destruction d’infrastructures essentielles. La situation humanitaire dans la bande de Gaza continue de se détériorer.

VIOLENCE

Selon le Ministère de la Santé, le nombre total de victimes à 18 heures aujourd’hui atteint désormais au moins 640 Palestiniens tués et 2850 blessés. Les hostilités et le danger qu’il y a pour les équipes médicales à secourir les victimes rendent de plus en plus difficile l’établissement d’un décompte exact et à jour des victimes.


Parmi les principaux évènements signalés :


Les premiers rapports indiquent qu’à 15h45, le 6 Janvier 2009, trois obus d’artillerie ont touché l’extérieur de l’école de filles Jabalia de l’UNRWA, et ont fait au moins 30 morts et 55 blessés, dont 15 sont signalés dans un état critique. L’école est actuellement utilisée comme refuge pour ceux qui fuient les hostilités.


Le 5 Janvier à 23 H 30, trois habitants de Gaza ont été tués dans une école de l’UNRWA de Gaza. Ils se trouvaient parmi les plus de quatre cents personnes qui avaient fui leurs maisons à Beit Lahiya dans le nord de Gaza plus tôt dans la soirée et avaient trouvé refuge à l’école de l’UNRWA. L’école était clairement signalée en tant qu’installation de l’ONU. L’UNRWA a protesté contre ces massacres aux autorités israéliennes et demande une enquête immédiate et impartiale.


Durant la matinée du 6 Janvier, la clinique de l’UNRWA dans le camp de Bureij a été endommagée et dix personnes ont été blessées lorsqu’un missile a touché un immeuble voisin. Sept des blessés sont des fonctionnaires de l’UNRWA, les trois autres sont des patients. Trois blessés sont dans un état sérieux.


Le 4 Janvier, environ 100 membres de la famille élargie Al Samuni ont été évacués de leurs maisons dans un bâtiment à l’est de la ville de Gaza. Dans les premières heures du 5 Janvier, la maison a été bombardée à maintes reprises. Trois enfants qui ont été conduits par un véhicule civil à l’hôpital Shifa de véhicule ont été déclarés morts à l’arrivée. Selon les survivants, un nombre inconnu de morts et de blessés restent sous les décombres, car les autorités médicales n’ont pas été en mesure de les atteindre.

Dans les premières heures du 5 Janvier un obus a touché une maison à Beach Camp et a tué au moins sept membres de la famille Abu Aysha. Le pilonnage durant la nuit des habitations dans le camp de Bureij, ont fait au moins cinq morts et 16 blessés. Dans un autre cas, une femme palestinienne enceinte et ses quatre enfants ont été tués.


Le 5 Janvier, l’hôpital Al-Awda dans le nord de Gaza a été endommagé par deux obus qui ont atterri dans un parking occupé situé à proximité de la salle des urgences. L’entrée de la salle d’urgence a été endommagée, de même que certains de ses réserves.


Un entrepôt du Programme Alimentaire Mondial contenant 360 tonnes de nourriture a été touché le 5 Janvier, tuant une personne et en blessant grièvement deux autres.


Quatre soldats israéliens ont été tués dans deux circonstances distinctes le 5 Janvier. Plus de 40 roquettes Qassam et Grad ont été tirées lundi depuis Gaza sur le sud d’Israël, où un bébé a été blessé.

(...)

Sources
Contre Info

Publication originale OCHA, traduction Contre Info

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LE MARTYRE DE GAZA

Commenter cet article