Gaza: manifestations en Europe, notamment à Paris et Londres, contre Israël

Publié le par Adriana Evangelizt



Gaza: manifestations en Europe, notamment à Paris et Londres, contre Israël



Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté à nouveau samedi contre l'offensive israélienne dans la bande de Gaza dans plusieurs villes d'Europe, dont Paris et Londresdes affrontements ont éclaté avec la police.

 

Entre 30.000 personnes, selon la police, et 100.000, d'après les organisateurs, ont manifesté dans les rues de la capitale française.


Un petit mannequin recouvert d'un linceul blanc et symbolisant les enfants morts à Gaza depuis le début de l'offensive israélienne était porté en tête du cortège.

Manifestation contre l'offensive israélienne sur la bande de Gaza, le 10 janvier 2009 à Paris photo : Jean-Philippe Ksiazek , AFP


Aux cris d'"Israël assassin" et "Halte au massacre", la foule brandissait de nombreux drapeaux palestiniens. Certains portaient également des portraits du chef du Hezbollah libanais Hassan Nasrallah et du fondateur du mouvement islamiste Hamas Ahmed Yassine, assassiné par Israël.


De nombreuses personnalités de gauche figuraient dans le cortège, au côté de la déléguée de Palestine en France Hind Koury, qui a exigé "que l'Onu impose des sanctions au gouvernement d'Israël".


Cette manifestation avait été placée sous haute surveillance pour éviter les pillages, voitures brûlées et actes de vandalisme qui avaient émaillé la marche de samedi dernier.


Quelques incidents ont néanmoins eu lieu en fin d'après-midi: les vitres d'un abribus et d'une cabine téléphonique, ainsi que plusieurs vitrines de magasins ont été brisées.

Les manifestants jetaient également toutes sortes de projectiles (protections métalliques au pied des arbres, bouts de bois, bouteilles....) sur les forces de l'ordre, qui répliquaient en lançant des gaz lacrimogènes.

Des manifestants contre l'offensive israélienne à Toulouse le 10 janvier 2009 photo : Eric Cabanis , AFP


A Nice (sud), sept policiers ont été légèrement blessés et onze personnes interpellées lors de heurts entre manifestants et forces de l'ordre. Des jeunes manifestants ont également brisé les vitrines d'un McDonald's et jeté des pierres contre le casino Ruhl "parce que c'est juif", a expliqué l'un d'eux.


Outre Paris, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes de France, où 80 rassemblements étaient prévus ce samedi.


A Londres, quelque 12.000 personnes selon la police -100.000 selon les organisateurs- se sont rassemblées en début d'après-midi près de Hyde Park. Le cortège, emmené par des artistes et hommes politiques de gauche, s'est ensuite dirigé vers l'ambassade israélienne.


Certains manifestants brandissaient des pancartes ornées du drapeau palestinien réclamant: "Libérez la Palestine", ou "Arrêtez l'holocauste à Gaza".


Des affrontements ont éclaté avec la police, après que des manifestants eurent tenté de forcer la grille d'entrée de la rue attenante à l'ambassade d'Israël.


Dans les pays nordiques, plus de 10.000 personnes ont manifesté, selon la police. Il s'agit de la mobilisation la plus importante en Scandinavie depuis le début du conflit.


Des incidents ont émaillé la manifestation à Oslo, qui a rassemblé 2.000 personnes, avec des tirs de feux d'artifice et des jets de pierres, qui ont fait deux blessés. A Stockholm, entre 4.000 et 5.000 personnes se sont rendues devant l'ambassade israélienne, sous les harangues "Fermez l'ambassade" ou encore "Boycott Israël, longue vie à la Palestine".


En Allemagne, près de 24.000 personnes ont manifesté dans différentes villes du pays, dont quelque 10.000, en majorité issues de la communauté turque, à Duisbourg (ouest), selon la police.

Des personnes manifestent contre l'offensive israélienne dans la bande de Gaza le 10 janvier 2009 à Duisburg, en Allemagne photo : Henning Kaiser , AFP


Quelques milliers de personnes ont aussi manifesté à Milan et Turin (nord de l'Italie). Elles étaient 7.000 à Berne, 3.500 à Innsbruck (ouest de l'Autriche), 2.000 à Athènes et Salonique (nord de la Grèce), un millier à Budapest et autant à Sarajevo.


Par ailleurs, les Premières dames de huit pays musulmans --notamment la reine Rania de Jordanie, Asma al-Assad, l'épouse du chef de l'Etat syrien, Aicha Kadhafi, la fille du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et Wafa Sleimane, l'épouse du président libanais-- ont dénoncé à l'occasion d'une réunion à Istanbul l'offensive israélienne.


Vendredi, des dizaines de milliers de personnes étaient déjà descendues dans les rues, notamment au Moyen-Orient, pour protester contre l'offensive israélienne qui entrait samedi dans sa troisième semaine.


Des manifestations de soutien à Israël étaient prévues dimanche à Berlin, Londres, Prague, et des rassemblements pro-palestiniens à Bruxelles et Madrid.


Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt  

Publié dans LE MARTYRE DE GAZA

Commenter cet article