Manifestations en France pour dénoncer le "massacre" des Palestiniens de Gaza

Publié le par Adriana Evangelizt



Manifestations en France pour dénoncer le "massacre" des Palestiniens de Gaza


Des dizaines de milliers de personnes, de 30.000 à 100.000 pour le seul cortège parisien, ont défilé samedi dans les grandes villes françaises pour dire "halte au massacre" des Palestiniens de Gaza alors que l'offensive de l'armée israélienne entre dans sa troisième semaine.




La déléguée générale de la Palestine en France Hind Koury (g) avec Marie-George Buffet (PCF), le 10 janvier 2009 à Paris  photo : Pierre Verdy , AFP


Les manifestations ont réuni à Paris de 30.000, selon la police, à 100.000 personnes, selon les organisateurs, de 8 à 20.000 à Lyon, de 5 à 20.000 à Marseille, environ 10.000 à Lille, de 6 à 7.000 à Nantes, de 2.500 à 6.000 à Nice, de 1.800 à 8.000 à Bordeaux, de 1.600 à 4.000 à Toulouse, 3.500 à Grenoble, entre 2.500 et 3.000 à Mulhouse, 2.800 à Clermont-Ferrand.


D'autres manifestations ont eu lieu à Strasbourg, Colmar, Besançon, Lorient, Saint-Brieuc, Caen, La Roche-sur-Yon, Laval, Albi, Auch, Agen, Angoulème, Pau, Roanne, Le Creusot ou encore Evry, partout à l'appel d'un Collectif national pour une Paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, qui regroupe associations, syndicats et partis de gauche.


Peu d'incidents ont été dénombrés: les vitrines d'un McDonald de Nice ont été brisées. A Paris, des bouteilles ont été lancées contre les forces de l'ordre présentes en masse (3.800 selon la Préfecture de police) pour éviter les débordements constatés le 3 janvier à la fin d'une précédente manifestation.

Partout, les mêmes mots d'ordre: "Halte au massacre", "Israël assassin", "Nous sommes tous des Palestiniens".

Manifestation à Bordeaux contre l'offensive israélienne sur la bande de Gaza, le 10 janvier 2009  photo : Patrick Bernard , AFP


Beaucoup de keffieh, de drapeaux palestiniens ou d'images d'enfants de Gaza étaient portés par les manifestants venus, à l'instar de Mina, 28 ans, venue à Paris exprimer "sa colère et son ras-le-bol contre un génocide".


A Toulouse, des poupons tachés de sang étaient brandis à bout de bras pour symboliser les enfants tués à Gaza, 235 sur les plus de 800 morts depuis le début de l'offensive israélienne.


A Hérouville-Saint-Clair, dans la banlieue de Caen, une vingtaine de photos de bombardements et d'enfants palestiniens blessés ont été exposées afin de dénoncer la "chape de plomb" qui entoure la situation à Gaza, selon Hassan Safoui, président de l'association islamique et culturelle du Calvados.


De nombreuses personnalités de gauche figuraient dans le cortège parisien, au côté de la déléguée de Palestine en France Hind Koury, qui a dénoncé "un massacre de plus" et exigé "que l'Onu impose des sanctions au gouvernement d'Israël".

Manifestation à Paris contre l'offensive israélienne sur la bande de Gaza, le 10 janvier 2008 photo : Pierre Verdy , AFP


Il s'agit de "montrer du doigt l'hypocrisie de la communauté internationale qui vote des tonnes de résolutions qu'elle n'applique jamais" et d'affirmer aussi que "la position de la population française ne peut pas se résumer à celle de Nicolas Sarkozy", a déclaré le porte-parole de la LCR Olivier Besancenot.


"Il faut que l'agression contre le peuple palestinien cesse, je pense que le gouvernement d'Israël commet une immense faute contre l'image d'Israël et les droits humains. Toutes les bornes ont été franchies", a fait valoir Jean-Luc Mélenchon, dirigeant du Parti de gauche.


"L'urgence" selon la numéro un communiste Marie-George Buffet est que "l'Union européenne saisisse l'assemblée générale de l'Onu pour mettre en place une force de protection internationale pour que cesse la guerre et que reprenne un processus de dialogue politique".


Mouloud Aounit, du MRAP, a lui aussi dénoncé "l'inefficacité et la lâcheté de la communauté internationale, incapable de faire arrêter le massacre".

 


Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LE MARTYRE DE GAZA

Commenter cet article

Béranger 11/01/2009 18:56

La lili a belle mine de parler de racisme. Quand on voit ce qu'il se passe en Palestine. C'est toi qui devrait avoir honte de tenir de tels propos.

Samuel 11/01/2009 18:54

Lili. Nous sommes mieux informés que toi sur le problème de la colonisation notamment ou sur les vraies visées du sionisme -dont tu ignores tout- qui ne veut pas de Palestine ! Depuis quand un Peuple se laisse déposséder depuis plus de 60 ans et devrait encore la fermer ? Si les organismes sionistes ne poussaient pas à la rapine de terre et à la colonisation, il n'y aurait pas de roquettes. S'il n'y avait pas le Hamas, il n'y aurait déjà plus de Palestine. C'est un mouvement de Résistance ! Mais vous les sionistes, vous ramenez tout à vous sans penser aux autres. Votre égoïsme écoeurant est une honte pour tout juif qui se respecte. Une honte !

lili 11/01/2009 17:55

N'as tu pas honte de propager un message raciste?
N'as tu pas honte de faire circuler une fausse idée ?
En tout cas , tu fais honte à tous les français par tes propos .
Je tiendrai à préciser qu'Israel se laisse.
faire depuis 2000 . En effet , depuis 9 ans des roquettes sont tirés sur Israel ne visant que des civils !
Massacre des palestiniens ? Non , défense de son pays !
Tout d'abord , Israel ne se bat pas contre tous les palestiniens mais contre un organisme terroriste : le Hamas
Ainsi avant de faire de la propagande , informes toi !