Gaza: des associations portent plainte pour "crimes de guerre" devant la CPI

Publié le par Adriana Evangelizt

Ils peuvent toujours la plainte à Sarkozy qui n'a pas pipé mot sur ce massacre parce qu'il est à la solde des sionistes et qu'avec Moubarak, le grand traître qui a viré sioniste, ils sont d'accord pour laisser génocider les Palestiniens. Nous avons reçu des photos épouvantables avec des têtes d'enfants gisant au milieu de grabats et chaque jour qui passe notre haine envers ces criminels ne cesse de grandir. L'idéologie sioniste n'a rien à envier à l'idéologie nazie, c'est de la même veine. A partir de dix-huit ans, ils enlèvent les enfants aux familles pour les formater et en faire des futurs criminels qu'ils enverront liquider les Palestiniens. Le Sionisme, c'est maintenant avéré n'a qu'un seul but : pervertir les juifs, les démoniser et les criminaliser aux yeux du monde entier.



Gaza: des associations portent plainte pour "crimes de guerre" devant la CPI



Près de 90 organisations, essentiellement françaises, vont déposer mercredi devant la Cour pénale internationale (CPI) une plainte pour "crimes de guerre" concernant l'offensive israélienne à Gaza, ont annoncé lundi à Paris les instigateurs de cette démarche.


Après que des centaines de milliers de personnes ont manifesté en France depuis le début de l'offensive israélienne, des associations ont voulu porter la mobilisation "sur le terrain du droit et de la justice pour éviter toute instrumentalisation et tout dérapage", a affirmé Mouloud Aounit, président du Mrap (Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples) lors d'une conférence de presse.


Une première version de cette plainte, "au nom d'une centaine de mandants" sera déposée dès mercredi devant le procureur de la CPI, "avec la possibilité de la compléter avec d'autre organisations, notamment des ONG et des humanitaires sur le terrain à Gaza", a expliqué Me Gilles Devers, l'avocat lyonnais qui a rédigé le document.


Pour lui, le "crime de guerre" est caractérisé par le caractère "disproportionné" de l'attaque israélienne, par le nombre de victimes civiles et le fait que des biens civils sont visés.


Une délégation, comprenant notamment le Mrap, l'Union juive française pour la paix (UJFP), le collectif Résistance Palestine, s'est rendue en fin de journée à l'Elysée pour y déposer une requête au président de la République.


Elle demande à Nicolas Sarkozy de saisir d'une plainte d'une part le Conseil de sécurité des Nations unies, d'autre part le procureur de la CPI "pour des faits de crimes de guerre commis sur la terre palestinienne, à compter du 27 décembre 2008", début de l'offensive israélienne.


Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt  

Publié dans SIONISME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article