Vidéo erronée sur Gaza: "France 2" mise en demeure par le CSA

Publié le par Adriana Evangelizt

France 2 est prié de "respecter ses obligations en matière d'honnêteté de l'information" après la diffusion d'images erronées sur l'actuel bombardement de Gaza par les Israéliens. Les images dataient en fait de 2005. Inutile de dire que toutes les taupes sionistes qui sont payées pour surveiller tout le monde auront bien sûr remarqué cette coquille. Le CSA tance donc France 2 et prescrit une vigilance particulière notamment "en ce qui concerne l'exactitude des informations diffusées" !  Il vaut mieux entendre ça que d'être sourd. On entend moins le CSA s'en prendre à tous les médias qui diffusent des mensonges à longueur de journée pour aller dans le sens des sionistes et notamment que c'est le Hamas qui a brisé la trève alors que c'est Israel le coupable. Aussi n'avons-nous pu nous empêcher d'écrire au CSA pour lui signaler ce fait qui semble lui avoir échappé ! Copions sur les sionistes, écrivons ! Téléphonons ! Bref, harcelons ! Cela s'avère payant.




Vidéo erronée sur Gaza: "France 2" mise en demeure par le CSA


Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a annoncé mardi avoir "mis en demeure" France 2 de "respecter ses obligations en matière d'honnêteté de l'information", après la diffusion, le 5 janvier, par la chaîne publique d'images erronées sur l'offensive israélienne à Gaza.


"Tenant compte" des excuses présentées par France 2 le lendemain, le CSA estime que la chaîne a "manqué à son obligation d'honnêté de l'information du téléspectateur", au regard de la loi et de son cahier des missions et des charges, explique la haute autorité audiovisuelle dans un communiqué.


Le CSA a donc "mis France 2 en demeure de respecter ses obligations" en la matière.


Le 5 janvier dans le journal télévisé de 13h00, lors d'un reportage sur le conflit israélo-palestinien à Gaza, "une séquence extraite d'une vidéo disponible sur internet, datant de septembre 2005, avait été diffusée et contrairement à ce qui était indiqué aux téléspectateurs, celle-ci ne se rapportait pas aux événements du 1er janvier 2009", rappelle le CSA.


Le CSA rappelle aux radios et télévisions sa recommandation du 7 décembre 2004 qui "prescrit une vigilance particulière dans l'exercice de la responsabilité éditoriale, notamment en ce qui concerne la vérification de l'exactitude des informations diffusées".


La haute autorité audiovisuelle a également "décidé d'engager une réflexion sur les conditions et les garanties qui doivent s'attacher à l'utilisation, par les médias audiovisuels, des images et des informations présentes sur internet".


Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt  

Commenter cet article