Un chef du Hamas a été assassiné, le mouvement menace de venger sa mort

Publié le par Adriana Evangelizt

Les assassins pavoisent. Quand on voit qu'ils ont ciblé la maison avec le Shin-Beth, il n'est pas difficile d'imaginer comment ils ont eu l'adresse. Il y a eu des prisonniers et la torture n'aura certainement pas dû leur être épargné par ces tortionnaires sanguinaires. Ils aiment ça torturer ! Tout y passe... du fer à repasser à la perceuse. Il y avait ICI des photos montrant ce fait mais elles ont disparu. On peut néanmoins lire les commentaires qui se trouvaient en dessous des clichés expliquant bien la chose.



Un chef du Hamas a été tué par Tsahal, le mouvement menace de venger sa mort





Saïd Siam, un des principaux responsables du mouvement islamiste, est mort sous des bombardements israéliens. "Son sang ne sera pas versé en vain", répond le mouvement islamiste.

La branche armée du Hamas a menacé, jeudi 15 janvier, de venger la mort d'un chef islamiste à Gaza, Saïd Siam, tué par l'armée israélienne dans un raid aérien.
"Son sang ne sera pas versé en vain. La réponse se fera non par des mots mais par des actes", a affirmé la branche militaire du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, dans un communiqué.

Ministre de l'Intérieur

L'armée israélienne affirme avoir tué à Gaza le ministre de l'Intérieur du Hamas, Saïd Siam, l'un des principaux responsables du mouvement islamiste.

"Lors d'une opération conjointe de l'armée israélienne et du Shin Beth (service de sécurité intérieure, ndlr), des avions ont attaqué un bâtiment" à Gaza où se trouvaient Saïd Siam, son frère Iyad Siam et une troisième personne, a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'armée israélienne.

"La cible a été atteinte", a-t-il dit.

Un des chefs du Hamas, Saïd Siam, ministre de l'Intérieur, a été tué par un bombardement israélien, a confirmé la télévision du Hamas Al-Quds TV.

Selon une source médicale palestinienne, deux personnes ont été tuées lors de l'attaque contre la maison, située au nord de la ville de Gaza, et que l'une des victimes était Iyad Siam. L'autre corps n'a pas encore été identifié, ajoute-t-on de même source.

Sources :
Nouvel Observateur

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans HAMAS

Commenter cet article