Le Hamas propose un cessez-le-feu d'un an renouvelable avec Israël

Publié le par Adriana Evangelizt

Le Hamas a donc bien proposé un cessez-le-feu vendredi où il exigeait le retrait des troupes israéliennes de la bande de Gaza et la suspension du blocus. Pour lui couper l'herbe sous les pieds, les Zions ont donc décrété et imposé un cessez-le-feu unilatéral en conditionnant  la fin de son offensive à l’arrêt des tirs depuis Gaza  et à la création d’un mécanisme permettant d’empêcher la contrebande d’armes entre l’Egypte tout en continuant l'Occupation. Les Zions machiavéliques ne veulent rien céder après avoir assassiné plus d'un millier de Palestiniens et avoir tout ruiné. La Zionerie est le Grand Satan en personne. Il faut voir cette mentalité de rapaces sanguinaires qui les obsède jour et nuit. Cette mentalité diabolique qui est "prêtée" à tous les juifs. Ils calculent tout pour leur profit, s'ingèrent partout toujours pour leur profit et impose à tout le monde leur présence détestable. Il n'y a rien de pire que ce Sionime délétère, perfide et pervers comme tous ceux qui prônent cette idéologie. Une véritable Horreur pour l'Humanité.



Le Hamas propose un cessez-le-feu d'un an renouvelable avec Israël



L'«offre» a été faite lors d'une rencontre avec les intermédiaires égyptiens. Le mouvement, qui exige toujours la fin du blocus sur Gaza, attend désormais la réponse de l'Etat hébreu. Elle ne devrait pas intervenir avant samedi.



Le 31 décembre dernier, Le Hamas promettait de combattre l’armée israélienne «jusqu’au dernier souffle» en cas d’offensive terrestre dans la bande de Gaza. Une fois les chars entrés dans le territoire, le principal chef local du mouvement assurait encore de la «victoire» face à l’Etat hébreu. Mais, bien évidement, le Hamas n’a rien pu face aux attaques et aux raids aériens israéliens. Et ces dernières heures, il a proposé un cessez-le-feu d’un an avec Israël.


Mais cette «offre» ne va pas sans contrepartie: le Hamas exige le retrait des troupes israéliennes de la bande de Gaza et la suspension du blocus imposé à l’enclave palestinienne. L’annonce a été faite par le numéro deux du bureau politique du Hamas, Moussa Abou Marzouk, puis confirmée par un diplomate occidental de haut rang.

Le Hamas accepte «les grandes lignes» du plan

Moussa Abou Marzouk, établi à Damas, indique que son mouvement a proposé ce cessez-le-feu, renouvelable, lors d’une rencontre au Caire avec les autorités égyptiennes, qui jouent le rôle d’intermédiaire entre le Hamas et Israël. «Ce sont les remarques que le mouvement a faites concernant l’initiative égyptienne. C’est ce que nous avons proposé.» Le Hamas attend désormais une réponse d’Israël.


Mercredi, après une rencontre avec le chef des services secrets égyptiens, Omar Souleimane, l’homme-clé des contacts indirects entre Israël et le Hamas, un responsable du mouvement islamiste avait déjà indiqué que le Hamas acceptait «les grandes lignes» du plan égyptien de cessez-le-feu, sans y adhérer dans sa totalité.

«Pas de cessez-le-feu si le siège de Gaza continue»

Ce vendredi, le principal négociateur israélien, Amos Gilad, est arrivé au Caire pour discuter de nouveau du plan. Or, selon une source gouvernementale israélienne, cette visite va probablement retarder la décision d’Israël d’accepter ou non la proposition égyptienne car il y a «peu de chances (que le cabinet de sécurité) se réunisse avant samedi». Jeudi, Amos Gilad s’était déjà entretenu avec Omar Souleimane dans la capitale égyptienne avant de retourner en Israël pour rendre compte de ses discussions.


Le plan égyptien appelle à un cessez-le-feu immédiat mais Israël conditionne la fin de son offensive à l’arrêt des tirs depuis Gaza de roquettes frappant le sud de son territoire et à la création d’un mécanisme permettant d’empêcher la contrebande d’armes entre l’Egypte et l’enclave dirigée par le Hamas. De son côté, Moussa Abou Marzouk a répété qu’«il n’y aura pas de cessez-le-feu si le siège de Gaza continue».


(Source AFP)


Posté par Adriana Evangelizt  

Publié dans HAMAS

Commenter cet article