Plusieurs dizaines de milliers de manifestants contre l'intervention israélienne

Publié le par Adriana Evangelizt


Plusieurs dizaines de milliers de manifestants contre l'intervention israélienne




Des dizaines de milliers de personnes ont une nouvelle fois défilé samedi dans plusieurs villes de France pour réclamer la fin de l'intervention militaire israélienne à Gaza et l'arrêt du "massacre du peuple palestinien".


"C'est un Oradour-sur-Glane, un Guernica, un Srebrenica qui se déroule devant les caméras et dans la passivité des Américains et des Européens", a dénoncé à Marseille le secrétaire général du rassemblement franco-palestinien pour la paix, Mustapha Mohammadi.

Dans cette ville, les manifestants étaient au nombre de 2.500 selon la police, 25.000 selon les organisateurs.


A Paris, la préfecture a dénombré 2.600 manifestants contre plusieurs dizaines de milliers selon les organisateurs dans un premier cortège alors qu'un autre organisé par le Parti des Musulmans de France (PMF), contre Israël et en faveur du port du voile, a réuni 2.000 personnes selon les organisateurs.


Dans la première manifestation, les forces de l'ordre ont utilisé des grenades lacrymogènes après que des manifestants eurent essayé de forcer une grille de l'Opéra Garnier. Plusieurs personnes ont été interpellées.


Une femme a été évacuée à la suite d'un malaise et la vitrine d'un restaurant McDonald's a été brisée. Aucun autre incident n'a été signalé au cours des autres défilés.


A Nice, où le dernier rassemblement avait dégénéré en affrontements, la préfecture avait décidé vendredi d'annuler la manifestation par crainte de "troubles à l'ordre public".


A Grenoble, les manifestants (entre 4.000 et 2.900 personnes) ont défilé, aux cris de "Livni, Barak, c'est vous les terroristes !" ou "Israël terroriste, Europe complice !"



On pouvait lire sur les pancartes: "Respect de la synagogue mais boycott d'Israël", "Vive la Palestine et vive la résistance" ou encore "Hamas résistance".


A Nîmes, le rassemblement (3.000 personnes selon les organisateurs, 2.000 selon police) a réuni de nombreux collégiens, lycéens et des jeunes des quartiers défavorisés de la ville défilant au cri de "Silence, Israël assassine". A Montpellier, ils étaient environ 500, simulant "un cimetière des enfants martyrs de Gaza".


De 2.500 à 4.500 personnes dont quelques membres de l'Union juive française pour la paix (UJFP) ont manifesté à Toulouse et, à Bordeaux, entre 1.600 et 8.000 personnes ont observé une minute de silence "pour tous les martyrs de Gaza et tous les martyrs du peuple palestinien depuis 60 ans".


"Depuis trois semaines, Israël, un pays soi-disant démocratique, se livre à des massacres, c'est inacceptable", a déclaré Rose-Marie Lou, co-présidente du Comité Action Palestine (CAP), l'une des associations à l'origine de ce rassemblement.


Des défilés ont eu lieu à Lyon (3.000 personnes selon police et organisateurs), Annecy (1.500 selon les organisateurs), Limoges (550 selon la préfecture), Clermont-Ferrand (500), Roanne (entre 250 et 350), Dunkerque (entre 250 et 400), Angoulême, Agen ou Pau.


Dans le nord-ouest, ils étaient environ 3.000 (police) à demander "Liberté, Paix, Justice pour le peuple palestinien". A Rennes, on dénombrait 650 manifestants selon la préfecture tandis qu'à Brest, ils étaient entre 400 et un petit millier. En Basse-Normandie, il y eu 350 manifestants à Flers (Orne) selon police, 500 à 1000 selon les organisateurs, 130 à Alençon selon police et manifestants. A Blois, ils étaient 500 selon la police et 800 à Tours.

Dans l'est, entre 500 et 1.000 personnes ont défilé à Strasbourg. A Mulhouse, organisateurs et police ont compté 1.500 manifestants.


Dans la plupart des cortèges, les partis de gauche (PCF, NPA, PS) étaient représentés ainsi que certaines associations comme la Ligue des Droits de l'Homme.


A Rome et à Assise (centre) des milliers de manifestants se sont également rassemblés pour dénoncer l'intervention israélienne à Gaza, ont rapporté les médias.


Même chose à Londres et dans d'autres villes britanniques. Les manifestants étaient environ 3.500 à Londres, selon la police. Les organisateurs n'ont pas donné de chiffre de leur côté. Ils étaient également plusieurs milliers à Birmingham, dans le nord de l'Angleterre.


Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt  

Publié dans LE MARTYRE DE GAZA

Commenter cet article