Video : La douleur d'un médecin palestinien sur la télé israélienne

Publié le par Adriana Evangelizt




La douleur d'un médecin palestinien sur la télé israélienne





GAZA - Ses filles viennent d'être tuées par un tank de Tsahal. Il crie sa douleur à la télé. Une séquence vidéo diffusée sur le Net, qui provoque la polémique...


Il est connu des Israéliens. Izz el-Deen Aboul Aish, médecin gynécologue palestinien, intervient dans les médias depuis le début des conflits à Gaza. Il «parle parfaitement l'hébreu et exerce à la fois dans un hôpital de Tel-Aviv et dans la bande de Gaza, où vit sa famille», précise sur son blog Delphine Minoui, journaliste pour «Le Figaro». Le témoignage de ce médecin, un moyen d'avoir une vision de l'intérieur pour les journalistes qui ne peuvent pas se rendre eux-mêmes dans la bande de Gaza. Ce qui est le cas des journalistes étrangers.

Mais ce vendredi soir, le récit d'Aboul Aish, fait par insert téléphonique sur la dixième chaîne de la télé israélienne, est remplacé par des cris de douleur. Il vient de perdre trois de ses huit enfants, tués, dit-il, par le tir d'un tank de Tsahal.

Son appel a été diffusé en direct pendant trois minutes et demi sur une télé qui évoque davantage les opérations militaires que les victimes. Trois minutes et demi où le médecin pleure de désespoir: «Mon dieu, ô mon dieu, mes filles ont été tuées. Ils ont tué mes enfants. Quelqu'un peut venir? S'il vous plaît?» Le journaliste israélien, Shlomi Eldar, qui tient le combiné téléphonique branché sur haut parleur, finit par quitter le plateau pour continuer la conversation hors antenne.

La séquence a été aussitôt diffusée sur YouTube, enrichie de sous-titres espagnols et anglais, et provoque, depuis, la polémique. Samedi, la mère de trois soldats a interrompu la conférence de presse tenue par ce médecin. Citée par le
journal israélien «Yediot Aharonot», elle l'a interpelé: «Pourquoi faites-vous de la propagande? Vous dénoncez Israël. Vous devriez avoir honte. Qui sait ce qui s'est vraiment passé dans votre maison?» Toujours selon ce journal, l'armée israélienne dit que des tirs ont eu lieu depuis la demeure du médecin palestinien et qu'elle a tiré en retour, sur la maison.

Le
«Los Angeles Times» précise que le médecin était veuf et qu'il faisait dormir ses filles contre les murs de sa maison, dans l'espoir d'éviter les bombardements.

Sources
20 MN

Posté par Adriana Evangelizt

Commenter cet article