Le Hamas et ses alliés décrètent un cessez-le-feu d’une semaine

Publié le par Adriana Evangelizt



Le Hamas et ses alliés décrètent un cessez-le-feu d'une semaine



Le Hamas et les organisations palestiniennes qui lui sont alliées ont annoncé un cessez-le-feu à effet immédiat d'une semaine dans la bande de Gaza, laissant à Israël une semaine pour quitter le territoire.

Cette décision a été prise à Damas à la suite d’une réunion des organisations de la résistance, ce dimanche soit un jour après l’annonce par Israël d’un cessez-le-feu unilatéral mettant fin à son offensive de 22 jours dans la bande de Gaza qui a vu l’assassinat de 1203 Palestiniens.


"Le mouvement Hamas et les autres organisations ont décidé d’un cessez-le-feu dans la bande de Gaza avec effet immédiat, et donnent une semaine à Israël pour se retirer", a déclaré depuis le Caire Ayman Taha, un haut responsable du Hamas.


Le Hamas a également demandé à Israël d’ouvrir tous les passage des frontières vers la bande de Gaza pour permettre à la nourriture et autres produits d’être acheminés "pour répondre aux besoins fondamentaux de notre peuple".


Israël a déjà fait savoir qu’aucun calendrier n’était envisagé pour le retrait de toutes ses forces de la bande de Gaza, tant que le Hamas et d’autres organisations combattantes poursuivraient leurs tirs.


Suspension des tirs de fusées


Les organisations de la résistance palestinienne ont continué à tirer des roquettes vers les colonies du sud d’Israël. Depuis le début de l’offensive, ces fusées ont tué trois Israéliens, sur un total de 13 Israéliens [chiffres officiels mais sérieusement contestables - N.d.T] qui ont trouvé la mort depuis le début de la guerre.


Ces organisations ont également combattu les forces israéliennes, lesquelles étaient entrées dans la bande de Gaza dans la deuxième semaine de l’offensive.


La fin des tirs de fusées depuis la bande de Gaza en Israël était la raison officielle de l’offensive israélienne.

Israël a déclaré un cessez-le-feu unilatéral, ce samedi, Olmert prétendant que les objectifs israéliens avaient été atteints.


"Victoire symbolique"


Toutefois, Ayman Mohyeldin, correspondant d’Al Jazeera dans la ville de Gaza, a expliqué que certains dans la bande de Gaza revendiquent une victoire pour le Hamas et pour les autres factions palestiniennes, à un niveau opérationnel tout autant que symbolique.


"Au niveau opérationnel, au dernier jour de la guerre et même après la guerre, les factions palestiniennes sont encore capables de tirer des fusées, pas de doute à ce sujet."


"En fait, plus d’une dizaine de fusées ont été tirées aujourd’hui selon les organisations combattantes."

"Sur un plan symbolique, aujourd’hui on voit que le peuple palestinien n’a pas bougé, après avoir payé un très lourd tribut."

"Leur position a été fermement une position de défi. Le fait qu’ils aient pu s’accrocher, et surtout ... revendiquer le fait qu’ils ont été en mesure de résister à cette agression... En termes de leadership, de structure de commandement et de contrôle du Hamas et du gouvernement, c’est certainement un signe pour beaucoup ici qu’ils sont sortis victorieux de la confrontatioon."


Sources Info Palestine

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans HAMAS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article