Israël veut sortir de Gaza "le plus vite possible"

Publié le par Adriana Evangelizt

Mais quelle horreur, quelle horreur,quelle horreur que ces types ! Les Européens vont dîner ou dînent peut-être déjà avec Olmert. La tambouille continue. Regardez la tronche à Sarkozy, il n'a pas l'air de se faire beaucoup de soucis pour les Palestiniens... sans doute taquine-t-il Olmert, allez donc savoir !


Les soldats eux, crient victoire en quittant Gaza. Sans doute sont-ils fiers d'avoir semé ruine, mort et destruction sur un peuple san défense...


Quant à Olmert et Barak, les marionnettes des Grands Zions, ils sont contents du bon tour joué...



Pourvu que ça dure !





Israël veut sortir de Gaza "le plus vite possible"



Israël veut sortir de la bande de Gaza "le plus vite possible", a déclaré dimanche le Premier ministre israélien Ehud Olmert après l'entrée en vigueur d'un cessez-le-feu dans ce territoire.


"Nous avons l'intention de sortir de la bande de Gaza le plus vite possible, dès que la sécurité des populations du sud du pays sera assurée", a déclaré M. Olmert en présence de six chefs d'Etat et de gouvernement européens venus de Charm el-Cheikh (Egypte) où ils ont participé à un sommet avec le président Hosni Moubarak.

"Si le cessez le feu est stable, nous n'avons pas l'intention de rester dans la bande de Gaza", a ajouté le Premier ministre.


M. Olmert a estimé que "la situation dans laquelle nous vivons depuis de nombreuses années est insupportable, intolérable, pour les résidents et les citoyens".


"Aucun Etat souverain n'aurait accepté que ces citoyens soient exposés à ce danger", a-t-il dit, en allusion aux huit années de tirs de roquettes palestiniennes de la bande de Gaza.


"Aucun Etat n'accepterait que des roquettes soient tirées sur sa population", a-t-il insisté.


Il a aussi promis de faire "ce qui est possible pour empêcher une crise humanitaire dans la bande de Gaza".


Le président français Nicolas Sarkozy a pour sa part salué la décision du gouvernement israélien de cessez-le-feu à Gaza mais estimé qu'il lui fallait "aller plus loin" en retirant ses troupes de la bande de Gaza.


Les dirigeants européens, qui ont participé dans la station balnéaire égyptienne à un mini-sommet organisé par le président égyptien, devaient ensuite dîner avec M. Olmert.


Il s'agit, outre le président Sarkozy, de la chancelière allemande Angela Merkel, du Premier ministre britannique Gordon Brown, du chef du gouvernement espagnol José Luis Rodriguez Zapatero et du Premier ministre tchèque Mirek Topolanek, président en exercice de l'Union européenne (UE).


"Nous (les dirigeants européens) allons nous rendre en Israël pour dire à Israël que nous sommes à ses côtés pour assurer son droit à la sécurité mais qu'il faut maintenant qu'Israël indique clairement, que si les tirs de roquettes s'arrêtent, l'armée israélienne doit quitter Gaza", avait déclaré M. Sarkozy à l'issue de ce mini-sommet.


"Il n'y a pas d'autre solution pour la paix", avait-il ajouté.


Un dirigeant du Hamas basé à Damas, Moussa Abou Marzouk, a annoncé plus tôt dimanche un cessez-le-feu à Gaza et demandé à Israël de retirer ses forces du territoire palestinien d'ici une semaine.


L'armée israélienne, qui avait décrété samedi un cessez-le-feu unilatéral après trois semaines d'une offensive meurtrière qui a fait plus de 1.300 morts palestiniens, a entamé dimanche un "retrait progressif" de la bande de Gaza.


Aucun combat ni bombardement n'a eu lieu dimanche, hormis des accrochages tôt dans la matinée, après des tirs de roquettes palestiniennes. Au total une vingtaines ont été tirées par le Hamas, et deux Palestiniens ont été tués par l'armée israélienne.

 


Sources AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LA FRANCE COMPLICE

Commenter cet article