L'ONU constate les dégâts à Gaza comme frappée par "un tremblement de terre"

Publié le par Adriana Evangelizt

Que dire de l'Inhumanité de l'Occupant Israélien ? Tout détruire, tout ruiner, mettre des dizaines de milliers de palestiniens à la rue, en estropier des milliers d'autres et en assassiner autant. Pourquoi ? Si ce n'est par méchanceté, par cruauté, par haine. On comprend mieux d'ailleurs pourquoi ils ont enlevé les colons de là-bas. Afin de mieux perpétrer leurs crimes. Et prendre, de surcroît, le prétexte de roquettes tirées alors que si roquettes il y a c'est parce que la colonisation rampante ne cesse de s'étendre. Mais malgré tout, sans cesse, Livni l'encarté sioniste et ses suivants, ne cesse de répéter qu'ils ont le droit de préserver la sécurité de leurs habitants. Alors que c'est eux qui les mettent en danger par l'occupation humiliante perpétuelle et le rapinage de terre. Que penser franchement de ces individus ? Sont-ils normaux ? La vérité est qu'ils font tout pour s'emparer de toute la Palestine.




L'ONU constate les dégâts à Gaza
comme frappée par "un tremblement de terre"


La bande de Gaza ressemble à une zone frappée par un "tremblement de terre", a estimé mardi l'ONU, alors que les agences onusiennes et les organisation humanitaires profitent du cessez-le-feu pour faire le bilan des destructions causées par l'offensive israélienne.


"La bande de Gaza est maintenant comme (une zone frappée par) un tremblement de terre", a déclaré à Genève devant la presse Guido Sabatinelli, responsable de la santé de l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (Unrwa).


"Beaucoup de gens n'ont nulle part où aller" du fait de la destruction de leurs maisons, a poursuivi M. Sabatinelli.


Selon l'Unrwa, de nombreux Palestiniens qui ont quitté les abris d'urgence à la faveur de l'arrêt des combats il y a trois jours y sont en fait retournés après avoir constaté la destruction de leur habitation.


De son côté, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a entrepris de distribuer de quoi confectionner des abris de fortune à quelque 80.000 personnes privées d'habitat.


"C'est difficile à estimer, mais il faudra plus que des jours ou des semaines" pour revenir à la situation qui prévalait auparavant, a prédit Dorothea Krimitsas, une porte-parole du CICR à Genève.


Selon Mme Krimitsas, "le niveau de destruction et de dévastation est énorme" et il faudra attendre la fin des missions d'évaluation actuellement en cours pour disposer d'un état des lieux complet.


Le délai pour résorber la crise humanitaire dépendra non seulement de l'accès à la bande de Gaza mais aussi de la manière dont les opérations pourront être menées, a affirmé l'ONU.


Car, outre la réouverture permanente de tous les points de passage entre Israël et le territoire palestinien, l'ONU insiste sur la liberté de mouvement dont elle doit bénéficier à l'intérieur de ce même territoire.


Pour l'Unrwa, en dépit du cessez-le-feu, la présence de militaires israéliens dans la bande de Gaza "compromet la sécurité" de ses opérations.


L'agence onusienne estime pour l'heure à 53 le nombre de ses bâtiments détruits depuis le 27 décembre, parmi lesquels des écoles.


L'Unrwa veut permettre à 200.000 enfants de retourner à l'école "le plus tôt possible", ce qui suppose de reconstruire ou réhabiliter celles qui ont été détruites ou transformées en abris d'urgence pour les nombreux civils pris sous le feu des combats.


Il est en effet crucial d'"offrir un lieu où les enfants puissent retrouver des repères et se reconstruire", a souligné le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef).


Mais pour cela, l'ONU a souligné qu'il était crucial qu'elle puisse reprendre l'importation des matériaux de construction, suspendue depuis 2007 par le blocus imposé à la bande de Gaza par Israël.


"Depuis 2007, l'Unrwa a suspendu pour 93 millions de dollars de projets de construction parce nous ne pouvions importer des matériaux de construction ou de réparation", a relevé Elena Mancusi Materi, porte-parole de l'agence.


Sources : AFP

Posté par Adriana Evangelizt  



 

Publié dans ONU ISRAEL

Commenter cet article