L'ouverture de Gaza liée au sort du soldat Shalit

Publié le par Adriana Evangelizt

Le chantage commence. La réouverture des points de passage entre Gaza et Israel est soumise à la libération de Shalit. Voilà la grande idée de Livni. Il faut toujours qu'ils demandent quelque chose. Ils sont bons qu'à prendre. Ils sont incapables de concéder quoique ce soit. Elle a ruiné la région mais ça fait rien, on s'incruste et on demande encore quelque chose. Quelle mesquinerie dans cette mentalité.




L'ouverture de Gaza liée au sort du soldat Shalit



"Aucun progrès ne pourra être réalisé concernant l'ouverture avant que nous progressions sur ce qui est important pour nous : la libération de Gilad Shalit", affirme la ministre israélienne des Affaires étrangères, Tzipi Livni.

La ministre israélienne des Affaires étrangères Tzipi Livni a lié mardi 20 janvier la réouverture des points de passage entre Israël et la bande de Gaza au sort de Gilad Shalit, un soldat détenu par le Hamas depuis juin 2006.

"Les deux choses sont liées et ne peuvent pas être séparées. Aucun progrès ne pourra être réalisé concernant l'ouverture (des points de passage) avant que nous progressions sur ce qui est important pour nous : la libération de Gilad Shalit", a affirmé Tzipi Livni selon un communiqué de son ministère.

Gilad Shalit ou rien ?

"Il est évident qu'à ce stade, le Hamas et la communauté internationale vont exercer des pressions sur Israël sur la question des points de passage et d'autres sujets. C'est pourquoi je dis clairement : s'il y a quelque chose que le Hamas veut obtenir d'Israël, il y a quelqu'un que nous voulons récupérer et c'est Gilad Shalit", a ajouté la ministre.

Retrait israélien sans Gilad

Le soldat franco-israélien a été capturé par des groupes armés palestiniens à la lisière de la bande de Gaza en territoire israélien en juin 2006. Depuis il est détenu par le Hamas qui exige que plusieurs centaines de détenus prisonniers détenus par Israël soient relâchés en échange de sa libération.

Plusieurs tentatives de négociations en vue de cet échange menées via l'Egypte ont échoué ces dernier mois.

Tzipi Livni a fait ces déclarations après la fin dimanche de l'opération israélienne dans la bande de Gaza qui s'est achevée sans que le sort de ce soldat ait été réglé.

Sources
Le Nouvel Observateur

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans LE MARTYRE DE GAZA

Commenter cet article