Pourquoi Israël doit perdre

Publié le par Adriana Evangelizt




Pourquoi Israël doit perdre


Dans The Guardian d'aujourd'hui, un court texte explique
Pourquoi Israël doit perdre.


Les massacres à Gaza ne sont que la phase la plus récente d'une guerre qu'Israël mène contre le peuple palestinien depuis plus de 60 ans. Les objectifs de cette guerre n'ont jamais changé: utiliser la puissance militaire écrasante pour éradiquer les Palestiniens en tant que force politique capable de résister à l'expropriation continue par Israël de leurs terres et de leurs ressources. La guerre d'Israël contre les Palestiniens a transformé Gaza et la Cisjordanie en deux prisons politiques gigantesques. Cette guerre n'a rien de symétrique en termes de principes, tactiques ou conséquences. Israël porte l'entière responsabilité pour son déclenchement, son intensification et pour avoir mis fin à la trêve la plus récente.

Israël doit perdre. Appeler à un nouveau cessez-le-feu, ou davantage d'aide humanitaire, ne sont pas des réponses suffisantes. Pas plus que de demander une reprise du dialogue et de reconnaître les inquiétudes et les souffrances des deux camps. Si nous croyons en le principe de l'auto-détermination démocratique, si nous défendons le droit de résister à l'agression militaire et à l'occupation coloniale, alors nous devons choisir notre camp ... contre Israël, et avec le peuple de Gaza et de la Cisjordanie.

Nous devons faire tout ce qui dans notre pouvoir pour empêcher Israël de gagner sa guerre. Israël doit accepter que sa sécurité dépende de la justice et de la coexistence pacifique avec ses voisins, et non de l'utilisation criminelle de la force.

Nous croyons qu'Israël devrait mettre fin immédiatement et sans conditions à son agression contre Gaza et à son occupation de la Cisjordanie, et renoncer à toutes ses prétentions d'annexer ou de contrôler des territoires en dehors de ses frontières de 1967. Nous demandons au gouvernement et au peuple britannique de prendre toutes les mesures pratiques pour obliger Israël à accepter ces exigences, et en premier lieu d'appliquer un programme de boycott, de désinvestissement et de sanctions.

(Traduction CF)

Le texte est signé par un grand nombre d'universitaires et d'intellectuels basés en Grande-Bretagne. Il affirme clairement qu'il ne suffit pas d'appeler à un cessez-le-feu - le seul résultat acceptable du présent conflit est la défaite d'Israël.

Parmi les plus connus des signataires: Eric Hobsbawm, Gilbert Achcar, Ilan Pappé, Slavoj Zizek, Etienne Balibar ...

Une autre lettre publiée par le quotidien prestigieux condamne Israël pour des crimes contre l'humanité. Elle est signée par des écrivains, des musiciens, des photographes et d'autres artistes, dont le réalisateur Stephen Frears et le violoniste Nigel Kennedy.

De telles déclarations par des intellectuels sérieux démentent de façon cinglante les insinuations - portées notamment ce matin sur France Inter (encore l'émission de
Nicolas Demorand !) par le nain intellectuel français Philippe Val - que ceux qui protestent contre l'invasion israélienne sont des décervelés motivés essentiellement par une haine des juifs. D'ailleurs, sans faire un comptage ethnique ou religieux, on peut remarquer que parmi les signataires il y a de nombreux juifs, à commencer par le grand historien Eric Hobsbawm, qui - à la différence de Philippe Val - sait de quoi il parle en matière d'antisémitisme.


Sources Le Poireau Rouge

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans BOYCOTT

Commenter cet article