Irak : Barzani attaqué à propos d'Israël

Publié le par Adriana Evangelizt

On sait très bien qu'Israël est derrière les kurdes et ce n'est pas un hasard si ils sont au pouvoir. Ca leur permettra de mieux laisser infiltrer le pays, bien qu'il soit déjà pas mal infiltré.

Irak : Barzani attaqué à propos d'Israël

Le président de la région autonome du Kurdistan irakien, Massoud Barzani, a fait l’objet de vives critiques du Comité des oulémas musulmans après des déclarations sur les relations avec Israël, dans un communiqué.

En visite au Koweït, Massoud Barzani avait été interrogé vendredi sur les relations que les autorités du Kurdistan entretenaient avec Israël. « Ce n’est pas un crime d’entretenir des relations avec Israël. Si Baghdad devait établir des relations diplomatiques avec Israël, nous pourrions ouvrir un consulat à Erbil (capitale du Kurdistan, ndlr) », a répondu M. Barzani. Le Comité des ouléma musulmans, une organisation irakienne sunnite très influente et opposée à la présence américaine en Irak, a émis lundi de vives critiques contre cette prise de position. « Ces déclarations sont très dangereuses et elles portent atteinte aux sentiments de 1,5 milliard de musulmans dans le monde, qui ont souffert de manière directe ou indirecte de l’Etat hébreu », a estimé le Comité dans un communiqué. « Elles ne représentent pas le peuple irakien et elles ne servent pas l’intérêt national de l’Irak, ni aujourd’hui ni dans l’avenir. Si Barzani est en relation avec les Israéliens, qu’il leur demande de cesser de porter atteinte à nos frères en Palestine », a ajouté le Comité. Le bureau de Massoud Barzani a répondu hier à ces attaques, à travers un communiqué. « Le Comité n’a visiblement pas lu la déclaration de M. Barzani. La position kurde en ce qui concerne Israël est liée à la position de Baghdad, c’est Baghdad qui décide et cette décision sera appliquée au Kurdistan », selon le communiqué.


Soàurces : EL WATAN

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans ISRAËL EN IRAK

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article