Olmert reçu par Bush

Publié le par Adriana Evangelizt

Le Premier ministre israélien Ehud Olmert à la Maison Blanche
 

Le Premier ministre israélien, Ehud Olmert, est reçu mardi à la Maison Blanche par le président américain George W. Bush, pour la première fois depuis son élection en mars.

Le président Bush veut connaître les réelles intentions du nouveau Premier ministre israélien, notamment sur la fixation des frontières d'Israël.

"Ce que le président veut vraiment savoir, c'est ce que pense le Premier ministre", a indiqué à la presse un haut responsable de l'administration américaine ayant requis l'anonymat. Les deux hommes ne se sont rencontrés qu'une seule fois, en 1998, alors que M. Bush, encore gouverneur du Texas, visitait Jérusalem dont M. Olmert était maire.

Succédant à l'ancien Premier ministre Ariel Sharon qui entretenait une relation étroite avec Washington et avait l'image d'un dirigeant fort, M. Olmert a entamé lundi une visite de trois jours à Washington. Il veut "se présenter comme un responsable sérieux, digne de confiance et qui peut également procéder à des changements historiques", a expliqué un responsable israélien.

M. Olmert a eu lundi soir un premier contact avec la secrétaire d'Etat Condoleezza Rice et mercredi, il s'adressera au Congrès, un honneur réservé aux plus proches alliés de Washington. Après Ariel Sharon qui avait pris l'initiative du désengagement israélien de la bande de Gaza, Ehud Olmert, dont le parti Kadima a gagné les élections législatives du 28 mars, s'est engagé à procéder au démantèlement des colonies juives isolées en Cisjordanie mais tout en maintenant les plus peuplées.

Mais l'administration américaine reste prudente sur ce projet de retrait partiel et unilatéral en Cisjordanie, estimant qu'il remet en cause la "Feuille de route" le plan de paix international que Washington continue de soutenir. Parrainée par le "Quartette" (Etats-Unis, Union européenne, Russie, Onu), la Feuille de route, restée jusque là lettre morte, prévoyait la création d'un Etat palestinien en 2005, après un arrêt des violences, un désarmement des activistes palestiniens et un gel israélien de la colonisation.

M. Olmert va devoir convaincre les Américains qu'il tentera tout ce qui est possible pour négocier avec Mahmoud Abbas, le président de l'Autorité palestinienne, avant de s'engager dans un programme unilatéral de retrait.

Parmi les questions que se pose Washington figurent la sécurité de la frontière avec la Jordanie, la sécurité des sites religieux au delà de la barrière qu'Israël veut ériger pour délimiter les territoires palestiniens ou encore le tracé et le statut juridique de cette barrière.

Par ailleurs, le chef de la branche armée du mouvement islamiste Hamas en Cisjordanie, Ibrahim Hamed, a été capturé mardi par l'armée israélienne dans la ville autonome de Ramallah. Le chef des Brigades Ezzedine al-Qassam en Cisjordanie occupée âgé de 41 ans est accusé par Israël d'avoir organisé une série d'attentats dont des attaques suicide dans des cafés de Jérusalem, qui ont fait 55 tués depuis 2001.

Il a été fait prisonnier après qu'une unité de l'armée israélienne a assiégé le bâtiment où il se trouvait à Ramallah, non loin de la résidence privée du leader palestinien Mahmoud Abbas. Les militaires venus avec un bulldozer ont ouvert le feu en direction du bâtiment et sommé l'activiste de se rendre.

Ibrahim Hamed était traqué depuis 1998 mais avait réussi à échapper aux recherches et tentatives de le tuer, en changeant souvent de domicile. Il est aussi accusé par Israël d'avoir continuer à planifier de nouvelles attaques. Mais le Hamas a pratiquement cessé ses attentats depuis un an et demi.

Sources :  AFP

Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans Ehud Omert

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article