Deux membres du Hamas tués

Publié le par Adriana Evangelizt

Israël exprime ses regrets et la communauté internationale condamne... peut-on lire sur le Figaro... après le bombardement criminel sur la plage de Gaza. Aujourd'hui trois palestiniens ont encore été assassinés. Que la communauté internationale condamne, cela nous fait une belle jambe. Et aux palestiniens morts, aussi. Kofi Annan se dit "profondément troublé"... Paris a "déploré les bombardements et leur caractère disproportionné"... les seuls courageux ont été la Russie, bien sûr, Poutine n'a peur de rien ni de personne... mais aussi la Jordanie et l'Egypte... pour ces deux pays, nous leur disons attention... modérez vos propos car chaque fois que vous dites du mal d'Israël, Al Qaïda vous attaque... le Sinaï étant une de ses cibles préférées.

Proche-Orient: deux membres du Hamas tués par Israël, les tirs de roquettes redoublent
 

Trois Palestiniens, dont deux membres du Hamas, ont été tués dimanche à Gaza lors d'une nouvelle journée de violence au cours de laquelle les tirs de roquettes contre Israël se multiplient.

Ces violences interviennent alors que Mahmoud Abbas tente d'enrayer une crise majeure avec le gouvernement Hamas qui a repris ses attaques contre Israël et rejette son décret fixant au 26 juillet la tenue d'un référendum sur un document reconnaissant implicitement Israël.

Elles surviennent également alors qu'Israël est sur la sellette, 48 heures après la mort de huit civils palestiniens dans une explosion sur une plage de Gaza, vendredi, un drame qui a incité le Hamas à rompre une trêve de 18 mois avec Israël.

Deux Palestiniens, des membres du Hamas au pouvoir, ont été tués et trois blessés lors d'une attaque aérienne à Beit Lahiya, dans le nord de la bande de Gaza, selon des sources concordantes israélienne et palestinienne.

Parmi les victimes figurent un chef local des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, Salem Al-Aradiya, et Muhammad al-Masri, qui fait aussi partie de ces Brigades.

"Nous avons lancé une attaque contre une cellule palestinienne qui tirait des roquettes à Beit Lahiya", dans le nord de la bande de Gaza, a indiqué une porte-parole militaire israélienne.

Ces deux derniers décès portent à 5.093 le nombre de personnes tuées, en grande majorité des Palestiniens, depuis le déclenchement de l'Intifada en septembre 2000, selon un décompte établi par l'AFP.

Dans le camp de Jabalia, également dans le nord de la bande de Gaza, un troisième Palestinien a été tué alors qu'il manipulait une roquette, selon une source proche du Jihad islamique.

La victime est Amar Shihab, un membre du Jihad Islamique, une organisation islamiste responsable de tirs de roquettes contre le sud d'Israël.

Il a été tué quelques heures après qu'un civil israélien eut été grièvement blessé par un tir de roquette artisanale palestinienne qui est tombée sur sa maison. Un autre a été blessé, ont indiqué des témoins et des sources médicales.

"Nous constatons depuis longtemps que le Hamas est impliqué activement dans des opérations terroristes. Nous prenons acte de ces activités et des déclarations faites récemment par les commandants du Hamas. Nous saurons nous mesurer avec cela en temps voulu", a déclaré dimanche le Premier ministre israélien Ehud Olmert.

Le président Abbas, un dirigeant du Fatah, a annoncé samedi que le premier référendum jamais organisé par les Palestiniens et qui a été qualifié de "coup d'Etat" par le Hamas, se tiendrait le 26 juillet.

Les Palestiniens vont ainsi être appelés à se prononcer sur un document rédigés par des chefs palestiniens détenus par Israël qui appellent à la création d'un Etat palestinien indépendant dans les territoires conquis par Israël en 1967, la mise en place d'un gouvernement d'union nationale et la fin des attaques contre le territoire israélien.

Une nouvelle réunion entre M. Abbas et le Premier ministre Haniyeh doit se tenir dimanche soir vers 18H00 GMT.

"Mahmoud Abbas a confirmé au Premier ministre Haniyeh que le référendum aura lieu à la date qui a été fixée mais que le dialogue peut se poursuivre", a déclaré le porte-parole de la présidence palestinienne Nabil Abou Roudeina.

Selon un porte-parole des Brigades Ezzedine al-Qassam, Abou Oubeideh, "notre réponse aux crimes israéliens et aux massacres va se poursuivre. C'est la voie que nous choisissons et pas seulement avec des roquettes. Nos opérations militaires vont se poursuivre".

Interrogé sur une possible reprise des attentats suicide contre Israël, il a répondu : "toutes les options sont ouvertes".

M. Abbas a sévèrement condamné la mort des huit civils palestiniens sur la plage à Gaza, un drame qui a considérablement embarrassé Israël.

"Nous regrettons la mort de civils innocents", a déclaré M. Olmert à l'ouverture de la réunion de son cabinet en promettant de faire "toute la lumière" sur les circonstances de ce bombardement.

M. Olmert devait s'envoler dimanche pour une tournée qui le conduira à Londres et Paris où il doit notamment exposer ses propositions pour l'avenir de la Cisjordanie.

Sources : Bluewin

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article