Ahmadinejhad n’a fait que dire la vérité

Publié le par Adriana Evangelizt

Les élites occidentales auront bientôt le sort qu'elles méritent. La colère gronde dans le monde entier. Qui peut franchement admirer ou aimer de telles marionnettes ? De tels lâches ? Ils sont accroupis devant le Sionisme criminel comme le pauvre Peuple opprimé d'Egypte l'était -lui par force- devant Pharaon. Je vous baise les pieds Majesté et j'enlève aussi mon pantalon ! Voilà l'attitude de ce qui nous gouverne à nous, Occidentaux mais aussi aux populations Arabes. Des hommes qui n'en ont que le nom. Des pitres. Des gens sans foi ni loi, sans conscience. Villepin a raison de dire que cela va finir par une Révolution en France. Mais pas qu'ici d'ailleurs. Le vase déborde. Les peuples ont certainement davantage de courage que toutes ces pantins qui leur font honte. Non seulement ils parlent en notre nom mais ils laissent perpétrer les pires crimes. On ne peut que se sentir rabaissé. Avili. Et n'éprouver que davantage de rancoeur et de rancune.





Ahmadinejhad n'a fait que dire la vérité


par Abdel Bari Atwan


Le Président iranien Mohammed Ahmadinejhad a réussi à exposer le double standard occidental et s'est fait le champion du peuple palestinien et de leur juste cause, dans son discours à la séance inaugurale de la Conférence antiraciste Durban-2, où il a proclamé le racisme d'Israël et de la solution occidentale au problème juif, aux dépens des Palestiniens.

Les délégations européennes, qui ont quitté la Conférence pour protester contre le discours du président iranien, ont manifesté très clairement leur soutien au racisme d’Israël et aux massacres qu’il perpètre contre le peuple palestinien, les derniers en date pendant la récente agression contre la Bande de Gaza.


Les Etats-Unis, qui ont boycotté la Conférence pour soutenir Israël et protester contre les critiques qui lui étaient adressées dans la déclaration finale, avant qu’elle ne soit amendée et toute référence au racisme d’Israël supprimée, ont qualifié les déclarations du Président Ahmadinejhad de scandaleuses, honteuses et malveillantes, mais n’ont pas dit un mot sur les odieuses pratiques sionistes contre les fils du peuple palestinien, comme les politiques de colonisation, le mur raciste, les arrestations arbitraires et le traitement de plus d’un million de citoyens arabes qui ont la citoyenneté israélienne, lequel est pire que le traitement des citoyens africains noirs par le régime d’apartheid en Afrique du Sud.


Le Président Ahmadinejhad ne disait que la vérité, et même beaucoup moins que toute la vérité. Israël est le régime le plus odieusement raciste depuis l’aube de l’histoire et il a été constitué au prix du déplacement d’un peuple entier dans la diaspora et les pays voisins. Plus encore, le harcèlement du peuple par ce régime avec ses avions américains et les assassinats dans les camps de réfugiés de Cisjordanie, de la Bande de Gaza et du Liban-Sud.


Oui, Israël est un état raciste et ses dirigeants ont mis pour condition de n’entrer en négociations avec l’Autorité [Nationale] Palestinienne que si elle reconnaît que c’est un état juif, ce qui signifie la révocation de la légitimité et du droit de vivre pour 1,2 millions de Palestiniens qui constituent un cinquième de sa population.


Hier, un rapport de la Banque Mondiale a montré que les colons juifs en Cisjordanie consomment quatre fois plus d’eau que les Palestiniens, les vrais propriétaires du sol. Pendant que ces usurpateurs profitent de leurs piscines et arrosent librement leurs fermes, près de 3 millions de Palestiniens ont soif, à quelques mètres d’eux à peine.


La preuve la plus évidente de ce racisme israélien est le gouvernement d’extrême-droite de Benyamin Netanyahou, avec des partis qui veulent expulser les Arabes, comme Israël Beit
enou mené par le raciste extrémiste Avigdor Lieberman, ministre des Affaires étrangères de ce gouvernement.


Le président iranien a eu, pour dire cette vérité, le courage et l’audace dont manquent malheureusement tous les dirigeants arabes. Les délégations arabes, la palestinienne en particulier, sont celles qui ont accepté de supprimer les clauses condamnant le racisme israélien dans le projet de déclaration finale, en réponse aux pressions étatsunienne et israélienne, dans l’espoir que ces deux pays reviendraient sur leur boycott de la Conférence et participeraient aux sessions de travail. C’est une démarche que les Etats-Unis ont accueillie avec grand mépris.


Les délégations occidentales qui ont quitté la Conférence pendant le discours du Président Ahmadinejhad ont montré la fausseté de leurs revendications de démocratie et de liberté d’expression. Elles auraient poursuivi leur participation si elles croyaient réellement en ce qu’elles disent et auraient répondu au président iranien avec des arguments convaincants et en réfutant chacune de ses paroles. Mais elles ne croient pas à la démocratie et aux droits de s’exprimer si ceux-ci exposent le racisme d’un état qu’ils ont établi, et elles connaissent la nature de ses pratiques barbares à l’encontre des innocents.

Du même auteur :

  Si seulement Hillary Clinton se taisait ! - 27 février 2009 
  
La République Palestinienne de Dayton - 11 février 2009 
  
L’enthousiasme israélien pour l’initiative saoudienne - 26 octobre 2008 
  
Procès de Tarek Aziz : il est noble, tandis qu’ils sont ignobles... - 11 mai 2008 
  
Le géant égyptien se met en marche - 10 avril 2008

Sources
Infos Palestine

Publié dans ISRAEL IRAN

Commenter cet article