Le recteur de la Mosquée de Paris justifie les crimes de guerre israéliens à Gaza

Publié le par Adriana Evangelizt




Le recteur de la Mosquée de Paris justifie les crimes de guerre israéliens à Gaza


Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris (et à ce titre fonctionnaire rétribué par le gouvernement algérien) et ancien président du Conseil français du culte musulman (2003-2008), a accordé un entretien à SVP_Israël, le guide israélien du tourisme et des affaires (N°22, mi-Adar 5769).


Après avoir dressé l’éloge de la communauté juive de France et s’être félicité des bonnes relations qu’il entretient avec le Consistoire central et avec le nouveau Grand rabbin de France, il glisse de l’œcuménisme religieux à la collaboration politique et déclare :


« 
J’ai toujours déploré la pauvreté du dialogue judéo-musulman en France, qui est la conséquence directe du conflit au Proche-Orient. Ceci est d’autant plus regrettable que lorsque Juifs et Arabes s’unissent, ils font un travail merveilleux.

Concernant les derniers évènements à Gaza, je crois personnellement que lorsque des organisations comme le Hamas bombardent pendant des années le territoire d’Israël, elles suscitent forcément des réactions d’Israël et exposent les populations palestiniennes à des représailles. Ce qui est irresponsables et très dangereux.

(…) Concernant Israël, je le voie et l’admire comme un pays en pleine expansion et qui a d’énormes ­possibilités grâce à l’intelligence de sa population, surtout quand on voit comment le pays a mis en valeur ses terres, en comparaison aux terres de ses pays voisins… Israël est l’expression même de l’homme livré à la nature. D’où l’importance à mes yeux, de la connaissance et de l’intelligence humaine
. »


Ces propos, tenus dans le bimestriel de la compagnie El-Al, ont suscité de vives réactions en Algérie et en France où l’on s’interroge sur la signification de ce soutien au régime apartheid et de cette justification de ses crimes de guerre.

Réponse du recteur Dalil Boubakeur

Suite à la parution de l’article ci-dessus, le service de la communication de la Grande Mosquée de Paris nous a adressé le communiqué suivant :


« Dans le cadre du dialogue interreligieux le Recteur Dalil Boubakeur s’est exprimé publiquement le mois dernier pour le rapprochement entre Juifs et Musulmans de France, à la suite du retrait de la Grande Mosquée de Paris de l’association des Amitiés Judéo-Musulmanes pendant le grave conflit de Gaza.

Les propos rapportés récemment par certains médias ont été déformés et sortis totalement de leur contexte, et certains les ont placés sur un plan politique que le Recteur Dalil Boubakeur conteste catégoriquement. En effet, La Grande Mosquée de Paris a depuis toujours soutenu et continuera de soutenir sans réserve le peuple palestinien dont elle partage les souffrances.

La Grande Mosquée de Paris reste attachée aux valeurs de défense et de solidarité avec le peuple palestinien dans l’adversité, et souhaite vivement la création d’un État palestinien viable qui permettra l’avènement d’une ère de justice, de dialogue et de paix
. »

Sources
Réseau Voltaire

Publié dans LA FRANCE COMPLICE

Commenter cet article