12 Palestiniens blessés pendant le déchaînement des colons dans le village d'Urif

Publié le par Adriana Evangelizt

Dans quel pays démocratique voit-on ça ? Qui laisse permettre cela ? Là-bas, on voit pour qui sont faites les lois. On voit à qui l'armée prête main forte. On voit le régime qui règne là-bas.





12 Palestiniens blessés pendant le déchaînement des colons dans le village d'Urif


Par ISM
24 avril 2009

Vers 17h le vendredi 24 avril, près de 30 colons masqués de la colonie israélienne illégale d'Yizhar se sont livrés à des actes de violence dans le village palestinien d'Urif, au sud-ouest de la ville de Naplouse. Les colons armés se sont rassemblés devant l'école des garçons du village et ont commencé à casser les portes et les fenêtres avec des battes en métal et des outils agricoles. Ils se sont ensuite déplacés vers le centre du village et ont commencé à tabasser les habitants palestiniens.


Les colons ont également tiré sur les citernes d'eau au-dessus des toits des habitations en endommageant plusieurs. Les villageois se sont rassemblés dans les rues pour tenter de se défendre. Alors, les colons ont tiré sur les villageois avec des balles réelles.


À ce moment-là, les soldats des Forces d'Occupation Israélienne sont arrivés et ont commencé à tirer sur les habitants des balles en caoutchouc, du gaz lacrymogène et des balles réelles.


Les Forces d'Occupation Israélienne ont aussi empêché les ambulances d'entrer dans Urif pour soigner les blessés, et les villageois ont été forcés d'évacuer les blessés dans les voitures. La plupart des blessés ont été transportés à l'hôpital Afidia à Naplouse. Au moins 12 Palestiniens ont été blessés par les armes utilisées par les colons et les soldats.


Ci-dessous la liste des blessés :

Maher Ghassan Safadi, une balle dans l'épaule

Noor Mustafa Safadi, une balle dans la jambe

Ibrahim Rahdi Sabah, une balle de caoutchouc dans la tête

Issam Majah Safadi, une balle dans la hanche

Mahmoud Abdel Rahim Safadi, une balle dans le pied


Le père de l'un des blessés a décrit le comportement violent habituel des colons d'Yizhar :


"J'ai peur des attaques incessantes des colons. Les colons d'Yizhar sont racistes et très violents. Les colons arrachent également nos oliviers et l'armée ne fait rien pour les arrêter. Le monde doit agir pour protéger nos terres de ce violent harcèlement."


Les attaques des colons d'Yizhar dans les villages palestiniens environnants sont en augmentation. Le 27 avril, Mohammad Farraj, 17 ans, du village de Madama, a été blessé à l'épaule par un colon d'Yizhar alors qu'il travaillait sur ses terres.

Sources
ISM

Publié dans LES COLONS EXTREMISTES

Commenter cet article