L'UE reporte un Conseil d'association avec Israël

Publié le par Adriana Evangelizt

Que l'UE se mette donc le loup dans la bergerie, cela acculera encore davantage les européens à un  prochain conflit mondial. Les Européens font de toute façon avec le sionisme comme ils ont fait avec le nazisme. La même chose. On laisse couler et quand on sera dans la merde jusqu'au coup, il sera trop tard. Nous sommes gouvernés par des fantoches prostitués au sionisme. Ils peuvent parler d'Hiter, ils n'en sont que les doublures. Mais une fois de plus, ce sont les peuples du monde entier qui paieront leur lâcheté. Parce que sous la bonne excuse de mettre sur le même plan judaïsme et sionisme, on voit depuis soixante ans passés où cela nous a menés. Au bord de la décadence. S'ils soutenaient vraiment les juifs, il y a longtemps que les Palestiniens auraient un Etat et qu'enfin nous aurions la paix. Mais ils soutiennent cette idéologie coloniale qui n'a rien de judaîque et qui est une honte pour tous les juifs qui se respectent.





L'UE reporte un Conseil d'association avec Israël


par MAROUN LABAKI



Avant même l'ouverture du Conseil des ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne, ce matin à Luxembourg, l'UE a décidé de « geler » un dossier sensible : le Conseil d'Association UE/Israël, initialement fixé au mois de mai, a été reporté en juin. 

Une modification d'agenda qui atteste une fois encore des divergences entre Etats-membres quant à l'opportunité de rehausser le niveau des relations avec l'État hébreu. Les autorités israéliennes mènent un intense lobbying pour obtenir cette faveur, mais deux éléments majeurs sont venus perturber, ces derniers mois, le processus en cours : la guerre menée par l'armée israélienne dans la bande de Gaza et l'avènement, à Tel-Aviv, d'un gouvernement très marqué à droite sous la houlette de Benjamin Netanyahou. En bottant en touche jusqu'au mois de juin, l'UE, à la fois, se donne un temps supplémentaire de réflexion et met en sourdine l'une de ses sources de divisions.


Sources Le Soir be

 

Publié dans PALESTINE EUROPE

Commenter cet article