Action de la résistance contre un blindé

Publié le par Adriana Evangelizt

Action de la Résistance contre une unité blindée  des forces d'occupation : Au moins 2 soldats tués
Des résistants ont lancé de la bande de Gaza leur première attaque meurtrière en Israël depuis l'évacuation du territoire par l'Etat juif l'an dernier. L'assaut s'est soldé par la mort de deux soldats des forces d'occupation.
 
Après avoir franchi par un tunnel la frontière clôturée, les résistants ont fait usage de lance-grenades et d'armes automatiques près du poste-frontière de Kerem Shalom.
 
"C'est une réaction sismique aux massacres de civils", affirment dans un communiqué conjoint le Hamas et les Comités de résistance populaire (CRP), coalition de groupes de résistance.
 
Des raids aériens lancés par les forces d'occupation ont causé la mort de vingt Palestiniens, dont quatorze civils, ces deux dernières semaines.
 
Selon une source militaire des forces d'occupation, sept résistants sont passés par un tunnel qu'ils avaient creusé et ont attaqué un blindé.
Dans l'affrontement qui a suivi, deux soldats ont été tués.
 
Des secouristes israéliens présents sur place ont dit qu'au moins trois résistants avaient été tués. Les Comités de résistance populaire ont fait état de deux résistants tués.
 
Des médecins cités par Radio Israël ont dit que quatre soldats blessées dans l'incident avaient été hospitalisées.
 
"C'est une escalade grave. Ils se sont infiltrés dans notre territoire", a déclaré à la radio militaire Binyamin Ben-Eliezer, ministre des Infrastructures nationales de l'autorité d'occupation. "On ne pourra pas fermer les yeux là-dessus."
 
Peu après l'affrontement, deux chars des forces d'occupation appuyés par un hélicoptère sont entrés dans la bande de Gaza en traversant un champ dans le secteur où avait eu lieu l'attaque de la Résistance, ont rapporté des témoins.
 
La radio militaire a annoncé que des généraux de l'armée d'occupation s'étaient réunis pour étudier une éventuelle opération terrestre d'envergure en réplique au raid palestinien.
 
Les Comités de résistance populaire ont dit que le raid répondait aussi à l'assassinat, ce mois-ci par Israël, de Djamal Abou Samhadana, dirigeant des CRP.
 
Samedi, des soldats des forces d'occupation étaient intervenus dans la bande de Gaza et, pour la première fois depuis le retrait de l'an dernier, y avaient arrêté deux résistants du Hamas soupçonnés de préparer une attaque importante pour les prochains jours.
 
Par ailleurs, le président Abbas et le Premier ministre Haniyeh se sont mis d'accord pour se rencontrer dimanche 25 juin. "L'atmosphère est bonne", a affirmé le porte-parole du gouvernement Ghazi Hamad après une réunion à Gaza entre les deux hommes.
 
Le porte-parole de M. Abbas, Nabil Abou Roudeina, a refusé d'indiquer pour sa part si un accord était en vue et s'est borné à affirmer: "L'important est d'atteindre un accord sur les questions principales qui nous sortirons de la crise". "L'important est que nous réussissions à (parvenir un accord) qui réponde aux demandes de la communauté internationale" et puisse "mettre fin au siège et à la crise que vit le peuple palestinien", a-t-il poursuivi.
Sources : Aloufok
Posté par Adriana Evangelizt

Publié dans palestine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article