Israël: mobilisation policière exceptionnelle pour la visite de Benoît XVI

Publié le par Adriana Evangelizt

Le pape va être complètement étouffé. Comme Chirac le fut.




Israël: mobilisation policière exceptionnelle pour la visite de Benoît XVI



MAALE HAHAMISHA (Israël) - La police israélienne prévoit de mobiliser des dizaines de milliers d'hommes, y compris en civil, pour assurer la sécurité du pape Benoît XVI qui effectue son premier voyage en Terre sainte, du 11 au 15 mai.


L'opération, baptisée "soutane blanche", mobilisera 60.000 policiers et gardes-frontières dans tout le pays, dont un certain nombre en civil, pendant les cinq jours que durera la visite, a annoncé mercredi le chef de la police David Cohen, lors d'une conférence de presse près de Jérusalem.


"C'est une visite historique (...) d'une grande importance nationale et internationale", a-t-il déclaré. "Ce sera une opération très complexe et nous comptons avoir zéro accroc durant cette visite historique", a-t-il ajouté.

Il a toutefois précisé qu'il n'y avait pas eu de menace particulière précédant la venue de Benoît XVI.


"Cette visite est une visite civile avec une signification religieuse, nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour minimiser la visibilité de l'opération de sécurité", a-t-il souligné.


Les rues principales de Jérusalem et des quartiers seront fermés à la circulation durant la visite, ainsi que l'espace aérien à l'occasion de l'arrivée en Israël du pape, en provenance de Jordanie, a précisé la police.

"Jérusalem est un point très sensible, particulièrement la Vieille ville et Jérusalem-est, puisque le pape y visitera les lieux saints des trois religions", a estimé le commandant de la police de Jérusalem, Aharon Franco, en référence à la partie orientale de la ville, annexée après sa conquête en 1967.


Il a précisé que 28.000 policiers et gardes frontières seront en service pour le seul secteur de Jérusalem.

Le souverain pontife est censé parcourir les ruelles de la Vieille ville en papamobile sous protection de sa garde personnelle, mais aussi du Shin Beth, le sécurité intérieure israélien.


En revanche, il ne devrait pas utiliser la papamobile lors de sa visite à Nazareth, en Galilée, autre haut lieu du christianisme. Le Vatican a mis en avant des "raisons logistiques", mais le Shin Beth s'y est opposé de crainte de manifestations d'islamistes lors de la visite.


Benoît XVI passera également une journée dans les territoires palestiniens le 13 mai, à Bethléem, où il visitera en particulier le camp de réfugiés palestiniens d'Aïda et un hôpital pour enfants.


Le pape Benoît XVI doit arriver lundi en fin de matinée à l'aéroport international Ben-Gourion de Tel-Aviv en provenance d'Amman. Il doit ensuite effectuer le trajet jusqu'à Jérusalem par hélicoptère.


Son départ d'Israël est prévu le 15 mai dans l'après-midi. Benoît XVI sera le troisième pape à se rendre en Terre sainte après la visite historique de Paul VI en 1964 et celle de Jean-Paul II en 2000.


Sources Romandie

Publié dans Religion

Commenter cet article