Nucléaire : Pour Israël, les Etats-Unis ont largué une bombe

Publié le par Adriana Evangelizt




Israël persiste dans le nucléaire



Pour le quotidien israélien Yédiot Aharonot, les Etats-Unis "ont largué une bombe. Pour la première fois, un responsable officiel américain a fait explicitement référence à la capacité nucléaire d'Israël".


Israël a rejeté mercredi l'appel lancé par une responsable américaine à adhérer au Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), jugeant cet accord "inefficace".

L'adhésion universelle au TNP est l'objectif des USA

Rose Gottemoeller, qui représente les Etats-Unis à une session préparatoire d'une conférence mondiale sur le TNP prévue en mai 2010 à New York, a affirmé mardi qu'une "adhésion universelle au TNP - y compris par l'Inde, Israël, le Pakistan et la Corée du Nord - demeure un objectif fondamental des Etats-Unis".

Le TNP compte 189 pays signataires. Israël, qui est considéré comme une puissance atomique, n'en fait pas partie. L'Inde et le Pakistan, qui sont dotés de l'arme atomique, ne l'ont pas signé non plus. Quant à la Corée du Nord, elle a quitté le traité en 2003. Selon le responsable israélien, les déclarations de Mme Gottemoeller américaine "ne constituent pas pour le moment de changement de la politique de Washington".

Israël s'inquiète

L'ex-chef de cabinet de l'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon, Dov Weisglass, a cependant exprimé son inquiétude. "Si ces propos reflètent un début de changement de la politique américaine sur ce dossier, cela constitue peut-être le développement le plus inquiétant que l'on puisse imaginer pour Israël depuis des années", a-t-il affirmé à la radio militaire.

Pour le quotidien israélien Yédiot Aharonot, les Etats-Unis "ont largué une bombe. Pour la première fois, un responsable officiel américain a fait explicitement référence à la capacité nucléaire d'Israël". Le groupe britannique d'informations spécialisées Jane's estime "entre 200 et 300" le nombre de têtes nucléaires détenues par l'Etat hébreu. Suivant une doctrine dite de l'ambiguïté délibérée, Israël n'a jamais confirmé ni démenti cette capacité.

Sources
7/7

Publié dans LE NUCLEAIRE

Commenter cet article