Iran : Tsahal continue de se préparer

Publié le par Adriana Evangelizt

Voilà, la folie continue... ils s'entraînent. Au cas où. Ce qui règne en Israel est très très dangereux tant pour les Palestiniens que pour les Israéliens. Ils ne pensent qu'à ça : BOMBARDER, TUER... L'Irak n'a pas suffi, le Liban non plus... encore du sang !



Iran : Tsahal continue de se préparer




Par Itaï Smadja pour Guysen International News



Des réservistes de l’armée de l’air israélienne spécialistes dans l’utilisation des systèmes de défenses aériens Arrow et Patriot ont débuté un exercice d’entrainement au rythme d’une fois par semaine. Le but est d’améliorer leur efficacité dans le cas d’un conflit armé avec l’Iran.Parallèlement, ‘l’Express’ a affirmé que les avions de l’armée de l’air s’entrainaient à voler jusqu’à Gibraltar, soit à 3800 kilomètres des côtes israélienne.

La décision de rappeler les réservistes a été prise l’an passé par le chef de la défense aérienne de Tsahal, Daniel Milo, pourtant jusqu’à présent, seuls les pilotes avaient été amenés à suivre un entrainement de 24 heures chaque semaine.


« Nous travaillons très dur pour être prêts face à la menace iranienne », a expliqué un responsable de Tsahal au Jérusalem Post. « Nous nous préparons à toute éventualité, tout type de tir. Tout le monde doit être opérationnel, y compris les réservistes », a-t-il ajouté.


Les scénarios auxquels se préparent l’armée incluent des tirs contre Israël depuis plusieurs pays en même temps, et la nécessité de décider quel missile intercepter en premier et à quel moment.

« Le technicien doit faire face à plusieurs dilemmes en même temps lorsqu’il s’agit d’activer des missiles de défense », a-t-il dit.
 
Le mois dernier, l’armée de l’air a procédé à 17 tests de tirs de missiles Arrow 2 capables d’intercepter des fusées iraniennes.

Durant les prochaines semaines, Tsahal prévoit d’organiser un exercice conjoint avec l’armée américaine et d’une ampleur sans précédent. L’objectif est de tester trois missiles différents dont Aegis, créé spécialement pour l’occasion.
 
Par ailleurs, selon le journal ‘L’Express’, l'armée de l'air aurait récemment organisé des exercices militaires entre Israël et Gibraltar, et « l'amplitude - 3 800 kilomètres - de ce champ de manœuvres confirmerait que Tsahal se préparerait concrètement à des frappes aériennes sur l'Iran au cas où Téhéran persisterait à refuser de négocier avec la communauté internationale sur le dossier nucléaire », affirmait l’hebdomadaire samedi 2 mai.
 
Une information publiée deux semaines après celles du ‘Times’ britannique qui avait assuré que l’armée israélienne se préparait à lancer une attaque aérienne massive sur les installations nucléaires iraniennes. 
Le journal indiquait que, parmi les mesures prises pour préparer les forces israéliennes à un raid aérien très risqué, figure l’acquisition d'avions sophistiqués permettant de contrôler ce genre de mission et d’éventuelles représailles.

Enfin, deux exercices de défense concernant la population civile devraient être organisés afin de sensibiliser la nation à une possible riposte iranienne.

« Israël veut savoir que si les autorités ont donné leur feu vert, l’armée peut frapper l’Iran en quelques jours, voir en quelques heures. Les services israéliens se préparent à toute éventualité. Le message qu’ils souhaitent faire passer à Téhéran est que les menaces ne sont pas que des mots », a expliqué un haut responsable du ministère de la Défense israélien au ‘Times.

D’après des spécialistes, Israël devrait viser plus d’une dizaine de cibles en même temps, y compris des convois.
Le site de Natanz qui abrite des milliers de centrifugeuses produisant l’uranium enrichi, Esfahan où 250 tonnes de gaz sont stockés dans des tunnels et Arak où un réacteur d’eau lourde produisant du plutonium est situé sont autant de cibles potentielles pour Israël.


Sources Guysens

Publié dans ISRAEL IRAN

Commenter cet article