L’ancien président du conseil municipal de Saadnayel arrêté pour

Publié le par Adriana Evangelizt

On voit là les collabos libanais. Le moins qu'on puisse dire, c'est que ce n'est pas l'honneur qui les étouffe car on voit ce que les Israéliens ont fait au Liban ! Une des taupes publiait un magazine anti-israélien ! Et oui...





L'ancien président du conseil municipal de Saadnayel arrêté pour espionnage en faveur d'Israël




L'armée libanaise a arrêté samedi matin Ziad Homsi, ancien président du conseil municipal de Saadnayel dans la Békaa, actuellement adjoint au maire et cadre du Courant du futur, pour espionnage au profit d'Israël.

Selon une source militaire, cette arrestation s'inscrit dans le cadre de l'enquête menée sur les activités d'espionnage au profit de l'État hébreu. Elle précise par ailleurs que 35 réseaux ont été démantelés à ce jour, « la majorité d'entre eux n'ayant pas été annoncés pour des raisons sécuritaires ».

Suite à l'arrestation, le Courant du futur a publié un communiqué précisant que Ziad Homsi « ne fait pas partie de la hiérarchie » du mouvement ni de sa machine électorale.

Mécontents, quelques habitants de Saadnayel ont bloqué à l'aide de tentes, de chaises et de pneus la route internationale reliant Zahlé à Beyrouth, tirant des coups de feu en l'air. De son côté, l'avocat du suspect, Khaled Chaymeh, a tenu une conférence de presse, critiquant le procédé de l'arrestation qu'il a qualifié de « barbare ». Il a rejeté toutes les accusations qui sont « fausses », a-t-il estimé, donnant à l'armée un délai de deux heures pour libérer Ziad Homsi.

Au bout de plusieurs heures, « les choses sont revenues à la normale et la route a été rouverte », selon un communiqué de l'armée, qui a affirmé que les habitants avaient fini par comprendre les motifs de l'arrestation.

Le prévenu publie un magazine de société aux positions anti-israéliennes, soulignent les habitants de la localité.

Treize personnes ont été inculpées à ce jour pour espionnage au profit de l'État hébreu, parmi lesquelles un ex-général de la Sûreté générale, sa femme et son neveu, qui ont reconnu avoir travaillé pour le compte d'Israël pendant plus de 15 ans.




Sources Lorient le Jour

Publié dans ISRAEL LIBAN

Commenter cet article