L'offensive à Gaza continue

Publié le par Adriana Evangelizt

L'offensive à Gaza continue

De violents affrontements ont lieu mercredi après-midi 6 juillet à Bet Lahia, dans le nord de la bande de Gaza, entre les soldats de Tsahal et des terroristes. Sept Palestiniens ont été tués et une vingtaine d’autres blessées par l’explosion d’un obus lancé par Tsahal, alors que les terroristes essayaient de tirer un missile anti-tank sur les soldats.

Les forces de sécurité sont entrées dans les anciennes implantations de Douguit, Nizanit et Elei Sinaï dans le but de mettre en place une zone tampon et d’empêcher les roquettes kasam lancées par les terroristes d’atteindre Ashkelon.

Un soldat israélien a été légèrement blessé dans un échange de coups de feu près du quartier Atara de Gaza.

L’armée a rassemblé ses troupes mercredi 5 juillet dans la nuit près du point de passage Erez se préparant à une large incursion au nord de la bande de Gaza, destinée à éloigner les tireurs de roquettes afin qu’Israël ne soit plus à leurs portée.

De source sûre, on dit qu’Israël n’a pas l’intention de réoccuper Gaza, mais d y être plus active en créant une "zone tampon" qui permettrait d’être plus opérationel dans la région.

------------------------

par Herb Keinon et Yaakov Katz

------------------------

Les officiers de l’armée ont conseillé que la zone soit créée sur les ruines des implantations Elei Sinaï, Nisanit et Douguit, évacuées au cours du désengagement de l’été dernier.

Cette zone tampon servirait à sortir Sderot et Ashkelon de la portée des kassam, et à contrôler la ville de Beit Hanoun d’où sont tirés une grande partie des missiles.

De hauts officiels du bureau du Premier ministre n’ont cependant pas confirmé cette décision de créer une Zone tampom même temporaire.

L’agence de presse Associated Press a rapporté que des tanks sont entrés dans le nord de la bande de Gaza dans la nuit de mercredi à jeudi par Nisanit. De source palestinienne on dit que 5 tanks suivis de véhicules blindés avançaient doucement dans l’implantation abandonnée. Deux autres tanks ont pris position sur les collines alentours alors que des bulldozers construisaient des montagnes de sable autour d’eux. Tsahal a démenti ces rapports.

Durant les manoeuvres de Tsahal mercredi soir, une seconde roquette kassam a été tirée sur Ashkelon par dessus la tête des soldats.

L’actuelle opération de l’armée intervient après qu’un premier missile a atteint hier le centre d’Ashkelon, et suite à la décision du cabinet d’approuver des actions de l’armée destinées à apporter "un changement dans les règles du jeu et dans la relation à l’Autorité palestinienne (AP) et le Hamas".

Le cabinet a autorisé le Premier ministre Ehoud Olmert et le ministre de la Défense Amir Peretz à "donner ordre aux forces de sécurité de continuer à se préparer à une action prolongée mais modérée" comprenant :


-  Frapper le Hamas à Gaza et en Judée-Samarie, en se concentrant sur les institutions et les infrastructures qui servent le terrorisme.

-  Continuer et intensifier les opérations contre-terroristes, y compris celles contre les équipes de tireurs de kassam.

-  Réduire la mobilité des terroristes en poursuivant la section de la bande de Gaza.

Le communiqué du cabinet a repertorié les buts à atteindre comme "la libération de Guilad Shalit et l’arrêt des tirs de roquette de Gaza".

Le cabinet a reitéré son refus de négocier un échange de prisonniers palestiniens contre Guilad Shalit.

Parmi les troupes entrant à Gaza, se trouvaient des soldats de l’administration civile de l’armée dont le rôle sera de s’assurer qu’une crise humanitaire ne commence pas pendant l’incursion.

Le ministre de la Justice Haïm Ramon a assuré qu’Israël était sûre que Shalit est vivant et détenu par le Hamas.

Le journal A-Sharq Al-Awsat basé à Londres a rapporté que les terroristes avaient refusé les tentatives de médiation du président Egyptien Hosni Moubarak. Le journal a ajouté que la demande des ravisseurs de libérer des prisonniers palestiniens était inébranlable.

Selon ce même journal, la majorité des ministres du gouvernement Hamas de l’AP se cachent, le Premier ministre Isamïl Haniyeh ne s’attarde nulle part, le ministre des Affaires étrangères Mahmoud Zahar ne dort pas chez lui ni ne vient à son bureau.

Le cabinet a également demandé à la ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni de continuer ses efforts diplomatiques pour que la communauté internationale mette la pression ssur le président Syrien Bachar el-Assad afin de libérer Shalit.

jerusalempostCopyright © © Jerusalem Post édition française, droits de reproduction et de diffusion réservés

Sources : Armées com

Posté par Adriana Evangelizt

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article