Les 3 Américains détenus en Iran sont tous des juifs : seraient-ils des espions ??

Publié le par Adriana Evangelizt




Les 3 Américains détenus en Iran sont tous des juifs :

seraient-ils des espions ??


Leila Mazboudi


Les doutes planent autour des trois Américains arrêtés en Iran, vendredi dernier, pour avoir franchi illégalement la frontière en provenance du Kurdistan d'Irak.  Alors que les médias américains, relayés par les agences de presse internationales se contentent d'indiquer que ce sont des touristes, perdus en randonnées au Kurdistan irakien, le site internet " Israel National News" a assuré que tous les trois sont des juifs et des journalistes aussi.

Sachant que Joshua Fattal est un chercheur dans le centre américain juif, Yéshiva de Flatbush, et travaille pour le magazine juif " The Jewish Week".
 
Le fait d'avoir occulté leur judaïcité laisse suspect, et laisse supposer qu'ils étaient en mission d'espionnage pour le compte du Mossad israélien en particulier. Une supposition soutenue par la version intenable de leur co-équipier, Shon Meckfessel qui défend la thèse de leur égarement. Il s'était abstenu de les accompagner dans "leur randonnée", sous prétexte qu'il était malade.  
 
Selon Meckfessel, qui s'est exprimé ce vendredi pour la première fois publiquement,  ses collègues ont commis une  "une erreur simple et regrettable". Journaliste de vocation  aussi, il prétend que lui et ses camarades étaient venus de la Syrie, en passant par la Turquie vers cette région du Kurdistan irakien connue sous le nom " Ahmad Awwa" pour "visiter son superbe panorama et ses chutes d'eau", sans  être au courant qu'elle se trouve à la frontière avec l'Iran:"   "Il n'y a pas de (guide touristique) Lonely Planet pour le Kurdistan irakien, et Ahmed Awa ne se trouvait pas sur la carte que nous avions imprimée", écrit-il dans un communiqué diffusé sur plusieurs sites d'information sur internet, notamment The Nation, New American Media et Mother Jones, où il travaillait en tant que pigiste.    

La version ne tient pas debout, sachant que l'un d'entre eux, Shane Bauer est un fin connaisseur de la région. Journaliste pigiste dans plusieurs organes de presse en ligne, maîtrisant parfaitement l'arabe, et  installé dans le monde arabe, il a couvert  entre autre les évènements en Irak et connaît bien ce pays. Il n'est pas plausible qu'il méconnaisse cette région, et surtout sa proximité de la frontière iranienne, comme le prétend son collègue,  
 
De surcroît, les assertions de ce journaliste contredisent les déclarations de la police touristique de la région du Kurdistan irakien. Celle-ci assure avoir rencontré les trois américains et les avoir mis en garde de leur proximité avec la frontière iranienne, rapporte la BBC: " Vous n'êtes pas irakiens, vous êtes Américains, c'est une période très tendue" leur avait averti l'un d'eux. "La police touristique de la région leur avait demandé de ne pas grimper la montagne car la frontière iranienne était très proche", a souligné Béchro Ahmad, le porte-parole des services de sécurité du Kurdistan irakien, et qui en conclut " qu'ils ont franchi la frontière malgré les mises en garde".
 
Entre temps, dans son communiqué, Meckfessel semble tout essayer pour couvrir ses collègues, en les idéalisant. Indiquant qu'ils se partagent "une profonde appréciation des cultures du Moyen-Orient", il raconte avec une innocence idyllique un récit proche des contes de fée :

"Ce matin là, ils s'étaient réveillés tôt et avaient repris leur randonnée sur le même chemin. Shane semblait très calme, et satisfait, heureux d'être dans un environnement magnifique, et n'a pas évoqué le moindre danger", raconte-t-il  Shon Meckfessel.
"Shane m'a dit qu'ils prévoyaient de faire demi-tour dans peu de temps. Il pensait qu'on pourrait se retrouver près de la chute d'eau", ajoute-t-il.
  "Mais peu après, Shane Bauer n'a pas répondu à deux textos puis a appelé pour dire qu'ils avaient été arrêtés et a demandé à son ami Shon de contacter l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad" poursuit Meckfessel.
 
Sans expliquer les raisons pour lesquelles lui et ses collègues étaient en liaison téléphonique continue.

Droits d’auteur© 2006 Al-Manar. Tous droits Droits réservés

Publié le 7 août 2009

Sources
Palestine Solidarité

Publié dans LES SERVICES SECRETS

Commenter cet article

Cherif BOUDELAL 16/08/2009 19:28

Que les Iraniens exigent la libération de tous les prisonniers palestiniens contre la libération de ces trois espions en y joignant le soldat israélien capturé par la Résistance à Gaza